Les Kichwa kañari

Les Cañaris étaient des Amérindiens qui vivaient dans le Sud de l'Équateur actuel principalement dans les provinces d'Azuay et de Cañar. Le terme se réfère également à une confédération tribale précolombienne connue sous le même nom, et dont descendent les populations cañaris modernes.

Les Cañaris étaient divisés en deux tribus, celle des Tomebaba et celle des Chordeleg. Ils constituaient une civilisation complexe à l'architecture avancée et aux croyances religieuses complexes. Les Incas ont détruit et brûlé la plupart de leurs vestiges. La vieille ville des Cañaris a été reconstruite à deux reprises, d'abord par la ville inca de Tomipamba et plus tard par la ville coloniale de Cuenca. La ville a également été considérée comme le site d’Eldorado, la ville d'or de la mythologie colombienne.

Leur capitale était Tumipampa (ou Tomebamba) qui est devenu actuellement Cuenca
           
Tomipamba  antique devenue Cuenca

Les Cañaris sont surtout connus pour avoir repoussé l'invasion des Incas au prix d’une résistance acharnée pendant de nombreuses années jusqu'à ce qu'ils soient vaincus par Tupac Yupanqui du XVè au début XVIè siècle. Les survivants furent déportés à Cuzco. Malgré cela, beaucoup de leurs descendants sont encore présents au Cañar. La majorité d’entre eux ne s’est pas mélangée avec les colons ni métissée. La capitale fut reconstruite et réaménagée par l'empereur inca Huayna Capac père de Atahualpa.


Huayna Capac


Atahualpa dernier empereur Inca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !