PEUPLES AMERINDIENS indiens des Amérique

les Colville

 

 

 

 

Colville (tribu)


Les Colville sont une tribu amérindienne de l'État de Washington, aux États-Unis.
1024px kettlefalls

Chute Kettle

À l'origine basée près de la Colville River, entre les chutes de Kettle et Hunters, leur nom originel n'est pas connu. Ils ont donc par association le nom du FortColville, nommé d'après Andrew Colville de la Compagnie de la Baie d'Hudson.

Hudsons bay logo old

Compagnie de la Bais d'Hudson

Les Colville font partie des tribus confédérées de la réserve indienne de Colville et de la réserve indienne de Colville.

Colville

La réserve indienne de Colville (anglais : Colville Indian Reservation), située dans la partie orientale de l'État de Washington, est habitée et gérée par les Tribus confédérées de la réserve indienne de Colville, qui sont reconnues officiellement par les États-Unis. Cette confédération regroupe des descendants de douze tribus amérindiennes.

Le nom de la réserve vient du Fort Colville qui a été nommé d'après un gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson nommé Andrew Colville, et qui avait été fondé avant que la région ne soit intégrée aux États-Unis.

Colville site 76
Fort Colville

La superficie du territoire est de 11 432 km2. Sa population s'élève en 2016 à 7 418 habitants selon l'American Community Survey.

2005

Alors que le premier musée national amérindien ouvrait à Washington en septembre dernier, les Américains prennent conscience d'une culture oubliée pendant près d'un siècle. Les Indiens eux, relèvent la tête et ouvrent les réserves. Parqués dans des réserves à la fin du XIX e siècle, les Indiens d'Amérique n'ont jamais eu accès au rêve américain.

Ac4e83bd 8e52 4888 ad4a 1541807b658b d

Désignés comme les méchants dans les westerns des années 50, leur histoire et les massacres de leur population lors de la conquête de l'Ouest sont passés à la trappe. Aujourd'hui, la tendance commence à s'inverser et les tensions s'apaisent. Les Américains «blancs» admettent qu'ils n'étaient pas les premiers en arrivant et les Indiens passent une partie des heures sombres de leur passé sous silence, développement économique oblige. Dans la réserve de Colville, dans l'état de Washington, et c'est le cas pour toutes les tribus de l'état, les Indiens ont obtenu un avantage très précieux : ils sont les seuls à pouvoir ouvrir des casinos. Les dollars réconcilient souvent le présent et le passé. 

Des casinos et un barrage comme attractions 
Lake roosevelt behind grand coulee dam eastern washington state usa
lac Roosvelt

Les «tribus confédérées de Colville» occupent la réserve qui s'étend sur une région montagneuse d'environ 6.000 km², qui comprend une partie du lac Roosevelt. C'est une des plus grandes réserves et une des plus importantes tribus des Etats-Unis. La confédération est formée de 12 groupes tribaux : les Colville, Wenatchi, Chelan, Entiat, Methow, Okanogan, Nespelem, San Poil, Lakes, Moses, Palouse et les Nez Percés. Le commerce des peaux de castors n'étant plus ce qu'il était, ce sont les trois casinos qui amènent les visiteurs et une partie des fonds qui font vivre la réserve. Le commerce du bois et la pisciculture le long du fleuve Columbia et du lac Roosevelt sont aussi des sources de revenus importantes. La tribu profite maintenant du barrage de Grand Coulée, construit à partir de 1933, sous l'impulsion du New Deal de Roosevelt pendant la grande dépression. A l'époque, la construction du barrage privait les Indiens d'une partie de leurs terres, inondées par le lac. Le barrage et le lac long de 243 km sont aujourd'hui des attractions touristiques majeures. La location de bateaux pour la pêche ou la promenade est très prisée et permet des balades et des pique-niques dans un décor à couper le souffle. La nature est sauvage et on découvre les grands espaces américains. Ce développement touristique et économique a apporté une meilleure qualité de vie sur la réserve, même si le taux de chômage est encore très élevé et que des problèmes tels que l'alcoolisme et la drogue font toujours des ravages dans la population. Mais les bénéfices financiers ont permis une ouverture culturelle. Les Indiens, au fil des années, ont retrouvé une identité qu'ils commencent à partager avec les autres. 

La vie traditionnelle des Indiens 

Musee de coulee dam
musée des tribus conférées de Colville

Près du barrage, le musée des tribus de Colville permet aux visiteurs de découvrir la vie traditionnelle des Indiens, comme elle était avant l'arrivée des colons avec des expositions de costumes, de scènes et d'objets de la vie quotidienne. Une section montre le travail d'artistes contemporains, dévoilant une toute nouvelle vision de la culture indienne, à la fois ancrée dans son temps et hantée par son passé. Enfin, les pow wows, ces grands rassemblements autour du chant et de la danse, offrent une rencontre hors du commun avec les Indiens. Pendant plusieurs jours, ils sortent leurs plus beaux vêtements d'apparat, enrichis et embellis au fil des générations. Des cérémonies sacrées et des compétitions de danse sont généralement au programme. Tous les visiteurs sont acceptés lors des cérémonies mais les pow wows ne sont pas des attractions touristiques. Ce sont véritablement des moments partagés entre Indiens, où la communauté peut se retrouver autour de ses valeurs. Par contre, les participants n'hésitent pas une seconde à expliquer avec beaucoup de gentillesse aux néophytes la signification des danses, des plumes ou des broderies sur les costumes. En dépit des progrès économiques réalisés dans la réserve ces dernières années, la population reste majoritairement en dessous du seuil de pauvreté aux USA. Il leur reste donc des effoorts à faire pour continuer à attirer les visiteurs sans perdre leur identité nouvellement retrouvée, effacer les rancoeurs sans oublier le passé. Le défi est difficile mais la jeune génération est prête à le relever.
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20050304&article=9499596&type=ar#GhdALAWvpiX6lxyO.99

 

 

 

 


 
 

 

Date de dernière mise à jour : 20/08/2019

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.