les Mohicans

 

 


Mohicans

Les Mohicans, encore appelés Mahicans ou Mahikans, pour les Français du nouveau monde aussi connues comme Gens du Loup, Index 31sont une tribu de Nord-Amérindiens vivant à l'origine dans la vallée de l'Hudson. Une imprécision les confondant avec les Mohegans, du Connecticut, a transformé leur nom Mahican en Mohican. Leur véritable nom est Muhhehuneuw, ou « Peuple de la Grande Rivière ».

Le roman de James Fenimore Cooper Le Dernier des Mohicans parle d’une tribu Mohican mais inclut certains aspects culturels des Mohegans, une autre tribu algonquienne de l’est du Connecticut. Le roman se situe dans la vallée du New Jersey, pays mohican, mais des patronymes comme Uncas, sont mohegans.

Originellement, les Mohicans, ceux qui parlaient cette langue, vivaient le long de l'Hudson dans l'État de New York, jusqu'au lac Champlain, à l'est des montagnes Vertes dans le Vermont, et à l'est jusqu'à la Schoharie Creek dans l'État de New York.

Ils vivaient près de la basse vallée de l’Hudson au moment de leur rencontre avec les Européens, vers 1609. Durant des décennies, des rivalités avec les Mohawks et les Européens les ont poussés vers l’est du Massachusetts et du Connecticut, sur le fleuve Hudson. Un certain nombre s’installa à Stockbridge, dans le Massachusetts, créant la communauté des Indiens de Stockbridge. Ceux-ci permirent aux protestants de s’installer à Stockbridge, et se convertirent au cours du XVIIIe siècle. La première communauté chrétienne indienne en Amérique fut établie par les Frères moraves dans le village mohican de Shekomeko en 1740. Les missionnaires moraves voulaient convertir et intégrer les Amérindiens dans la communauté américaine. Ils y réussirent, et défendaient les Amérindiens contre leur exploitation par les Blancs avec tant d’énergie que le gouvernement arrêta les actions contre eux.

420px hudsonmap 1 Embouchure de l hudson
vallée de l'Hudson vue d'avion de l'embouchure de l'Hudson

 

Bien qu’ils aient été alliés des colons britanniques lors de la guerre contre les Français, des guerres indiennes et de la guerre d’indépendance, ils furent expulsés de leur territoire et durent s’installer plus à l’ouest, d’abord à Stockbridge, dans l’État de New York, vers 1780, puis dans le Comté de Shawano, dans le Wisconsin, dans les années 1820-1830. Dans le Wisconsin, ils étaient dans une réserve avec les Munsees, donnant naissance à une communauté amérindienne nommée Stockbridge-Munsee. Cette réserve est aujourd’hui connue comme la réserve des Indiens Mohicans de la tribu Stockbridge-Munsee.

Dans le début des années 1700, Hendrick Aupaumut, historien Mohican, a écrit qu'un grand peuple a voyagé du nord à l'ouest. Ils ont traversé les eaux où la terre se touchaient presque.  Pour de nombreuses années, ils se sont déplacés à travers le pays, laissant des colonies dans les  riches vallées fluviales.

Certains étaient appelés Lénapes et ont choisit de s'installer le long de la rivière "Delaware". D'autres ce sont installés dans une vallée ressemblant à leur patrie d'origine avec une rivière qu'ils nommèrent Mahicannituck et ils se sont renommé les Muh-il-con-neok (les gens des eaux) Leur nom a évollué à travers le temps et est devenu Mahikan et maintenant Mohicans.

Ils choissisaient de construire leurs maisons près des rivières pour être près des ressources et aussi pour assurer leur transport par canoë, d'où leur surnom "indiens des rivières". Leurs maisons appelées Wik-wams étaient circulaires et faites de gaules courbées recouvertes de peaux de bêtes ou d'écorces, mais il pouvaient vivre aussi dans des "maisons longues" pouvant atteindre plus de 30 mètres de long. Dans ces maisons longues vivaient en général plusieurs familles du même clan (tribus). Chaque famille avait sa propre section.

Village 1 Maison longue
village Mohican maison longue

La vie de Mohicans étaient enracinées dans les forêts près desquelles ils vivaient. Ces forêts étaient constituées d'épinettes rouges, d'orme, de pins, de chêne, de bouleaux et d'érables. L'ours noir, le cerf, l'orignal, le castor, la loutre le lynx roux le vison et d'autres animaux ont propérés dans ces bois ainsie que des dindes et des faisans sauvages. Dans les rivières les harengs, les aloses, les truites et autres poissons si trouvaient en abondance. On a même trouvé des parc à huitres dans certaines rivières. On trouvait aussi toutes sortes de baies des cerises et des noix. Ils avaient une vie riche.

Les femmes Mohicans étaient généralement en charge de la maison, des enfants et du jardin, tandis que les hommes partaient à la chasse ou à la pêche mais aussi à la guerre. Après les récoltes et le retour de la chasse ou de la pêche les denrées étaient misent à sécher puis étaient conservée dans des fosses creusées dans le sol tapissées d'herbe et d'écorce.

Ils profitaient des hivers très froid pour fabriquer des ustensiles ou des récipients qu'ils scultaient. Ils réparaient aussi les outils ou les armes pour la pêche la chasse et le piégeage. Ils créaient aussi des paniers et des poteries qu'ils décoraient de couleurs vives à l'aide de épines de porc-épic et ils y ajoutaient des coquillages et autres cadeaux de la nature.

Au printemps ils montaient des camps dans les érablières pour exploiter les arbres dont ils récupéraient la sève pour en faire du sirop et aussi du sucre qui étaient très apprécié dans les cérémonie de bienvenue. Il y avait de nombreuses cérémonies au cours de l'année pour toutes sortes d'occasions "spéciales" comme :
"prêter attention à..."
"plantation des premières graines" de maïs ou de haricots ou de courge
"le temps de la récolte"

La langue Munsee était parlée aussi par les Lénapes les Delaware dont le mode de vie étaient similaires à ceux des Mohicans.

Le territoire des Mohicans était étendu de ce qui est actuellement le lac Champlain au sud de Manhattan et sur les deux côtés de la rivière Hudson à l'ouest et sur les bords de la Scoharie Creek à l'est dans le Massachusetts, le Vermont et le Connecticut.

Les Mohicans n'ont jamais oubliés qu'ils étaient parents avec de nombreuses autres tribus qui avaient migré avec eux au cours des siècles. Ils envoyaient souvent des guerriers prêter mains fortes  à ces tribus lorsqu'ils étaient en danger. Mais c'était des alliances de circonstance et non pas une confédération telle que celle des Iroquois par exemple ou des Haudenosaunee.

En Septembre 1609, Henry Hudson, un commerçant Néerlandais, remonta le Mahicannituck sur les terres des Mohicans. Il se trouvait dans une région riche en castor et la loutre, le types de fourrures les  plus convoitées. En 1 614 un poste de traite hollandais a été établi sur une île plus tard appelé Castle Island (actuellement reliée au continent par une bande de terre en 1928 n'est donc plus une île).

Comme le commerce à outrance des fourrures celles-ci sont devenues plus difficile à trouver, des tensions sont apparues entre les Mohicans et les Mohawks, les gens Haudenosaunee à l'ouest. Chaque groupe voulait maintenir sa part du commerce de la fourrure, et conserver des relations amicales avec leurs alliés européens. Non seulement les conflits ne se produisent plus entre les Mohicans et les Mohawks, mais ceux-ci sont également  impliqués dans des guerres entre les Néerlandais, Anglais et Français. Les Mohicans ont finalement été chassés de leur territoire à l'ouest du Mahicannituck. Dans le début des années 1700, l'endettement, les achats de terres douteuses et les conflits culturels entre eux amenés à se déplacer plus à l'est près de la rivière Housatonic dans ce qui allait devenir le Massachusetts et le Connecticut.

Le modèle économique des Mohicans à changé avec le contact des Européens. Ils ont cessé de fabriquer les objets traditionnels car le Européens leur ont apportés de nouveau outils des bouilloires de fer du tissus des fusils et des perles de verres colorées. Ils trouvaient tout cela au poste de traite. Les Anglais qui ont remplacés les Néerlandais ont décidés de "civiliser" les autochtones dans ce qu'ils appellent maintenant "la Nouvelle-Angleterre". Les vastes terres des Mohicans qu'ils utilisaient pour la chasse la pêche et les cultures commencent à voir des clôtures délimitant la terre des indiens et des Anglais. Puis leur terre est déclarée appartenir désormais au roi d'Angleterre par "droit de découverte". Ils ne purent défendre leurs droits devant les tribunaux des colons. Ils devinrent comme la totalité des autres peuples autochtones dépendant entièrement des colons et de ce  qu'ils voulaient bien leur fournir.

L'arrivée des européens toucha de manière catastrophique les peuples amérindiens leur apportant des maladies comme la variole, la rougeole, la diphtérie, la scarlatine. Pas du tout imunisé contre des maladies inconnues pour eux des centaines de miliers de personnes dont des villages entiers ont péri et décimé la nation des Mohicans.

Des missionnaires ont également cherché à convertir ces peuples et pour ceux qui ont accepté ils leur ont donné des prénoms chrétien comme John, Rebekah, Timothy, Marie et Abraham.

En 1738 un Mohican nommé John Sergeant a eu la permission de construir une mission dans le village nommé Stockbrige du nom d'un village d'angleterre. Il était situé sur la rivière Housatonic près des montagne du Berkshire dans l'ouest du Massachusetts. Ces Mohicans prirent le nom de Mohicans Stockbridge.

Entre 1700 et 1800 les pays d'Europe rivalisent pour le contrôle des terres qu'ils nomment "Amérique" Les conflits étaient entre une cohalition de Français et d'Améridiens contre les Anglais ou simplement entre Français et Anglais pour la propriété des terres volées aux Amérindiens. Puis vint la guerre d'indépendance les colons ne voulant plus être régit par la mère patrie. Les Mohicans Stockbridge ainsi que les Oneida Tuscarora et d'autres guerriers autochtones ont soutenu les colons dans leur révolution. Un grand nombre de Mohicnan Stockbrige ont perdu la vie dans la bataille de Woods de van Cortlandt.

Au milieu des année 1780 malgré l'aide qu'ils ont apporté aux colons et leur conversion au chirstianisme les colons n'ont eu de cesse que de les dépouiller jusqu'à ce qu'ils abandonnent tout derrière eux. Recueillis par les Oneida et qui leur ont offert une partie de leur terre près du la Oneida. Encore une fois ils ont défriché les forêts et construit leur maisons.
La communauté à propéré sous la direction de Joseph Quinney et ses conseillers.

Mais l'appétit des colons étaient innasouvi ils ont proposé que l'Etat de New York supprime tous les indiens de l'intérieur de ses frontières. John Sergeant écrit dans son journal en août 1818 "environ un tiers des Mohicans chrétiens et un quart de la tribu ont commencé à partir pour White River" ceux ci ont été conduit par le  chef John Metoxen et rejoindre les Miamis et les Delaware, mais après un an de migration ils ont découvert que les Delaware avaient été eux aussi contraints de vendre leurs terres.

Pendant ce temps des négociations ont lieu entre l'Etat de New-York et les commissaires du ministère de la guerre négociant avec les Menominee et les Winnebago pour obtenir une grand étendue de terre sur laquelle déplacer les Indiens de New-York dans ce qui est maintenant le Wisconsin. Un traité a été négocié en 1822. Les Mohicans Stockbridge se mirent de nouveau en mouvement. Le groupe avait suivit John Metoxen en Indiana ils ont été les premiers arrivés à Fox River et à Grand Cackalin (lautauna) ou Statesburg. Ceux qui étaient restés à New-York ont suivi en voyageant à pied et en charrette vers les Grands Lacs.

A la fin des année 1800 presque toutes les nations autochtones avaient été parquée dans des réserves. Celle affectée aux Stockbridge était essentiellement recouvert de forêt de pins, la terre sablonneuse et marécageuse ne permis pas de faire de l'agriculture les Stockbrige développèrent alors une industrie du bois devenant la base de leur économie. Mais les services promis dans les traités étaient insuffisantes et de mauvaise qualité. La pauvreté devint le lot de la plupart des gens. Ils vendirent pour des sommes dérisoires des objets culturels des ceinture wampum et de objet précieux pour vivre.

En 1887 la loi de lotissement général a été adoptée par le Congrès. Cette loi divise les terres des réserves en parties attribuées à des personnes individuelles. Les spéculateurs ont eu beau jeu de profiter de ces personnes ayant peu d'expérience et de s'accaparer à moindre frais les terre forestière pour les exploiter à leur seul profit. Ce fut le cas pour la réserve de Stockbridge.

Certains américains ont été choqués par les conditions auxquelles les peuples autochtones avaient été réduits. Une personne telle John Collier devint le défenseur des indiens. Après sa nomination aux Affaires indiennes par Franklin Roosevelt il fit pression sur le Congrès pour faire adopter la Loi sur la réorganisation des communautés indiennes. Cette loi a permis aux communautés indiennes d'obtenir des fonds du gouvernement fédéral pour réorganiser leurs gouvernements tribaux et récupérer une partie des terres qu'ils avaient perdues.

Les Stockbridge ont récupérer environ 15'000 acres dans le canton de Bartelme. Aujourd'hui environ 1'500 Stockbridge vivent sur ou près de la réserve. Ils se nomment "Stockbridge-Munsee bande d'indiens Mohicans"

 

 

12 votes. Moyenne 3.17 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 21/09/2015