les Yaquis

 


Les Yaquis
ou Yoeme sont des Amérindiens qui étaient, à l’origine, établis dans la vallée du Río Yaqui au nord de l’État mexicain de Sonora et dans le sud-ouest de l’Arizona, aux États-Unis. Les Yaquis s’appelaient « Yoeme » entre eux, qui est le terme yaqui pour désigner une personne (« yoemem ou yo’emem signifiant « les personnes »). Les Yaquis appelaient leur pays Hiakim, mot que certains voient comme une origine possible du nom de ce peuple.

Mexique

Leur peuple subit une suite de répressions brutales de la part des autorités mexicaines, dont un massacre en 1868 à Bacum où 150 Yaquis furent brûlés vivants par l’armée à l’intérieur d’une église.

 

Portrait de Cajemé.


Un chef yaqui, Cajemé, tenta de gagner leur indépendance. Mais il échoua et cela engendra une suite de répressions sanglantes sous le régime de Porfirio Díaz qui procéda au déplacement des Yaquis hors de Sonora de manière à laisser la place libre pour les immigrants européens et américains. Le gouvernement déplaça des dizaines de milliers de Yaquis dans la péninsule du Yucatán où ils furent vendus comme esclaves dans les plantations. De nombreux Yaquis ont fui aux États-Unis pour échapper à leur sort.

États-Unis

En 1964, les Yaquis reçurent 817 000 m² de terres du gouvernement fédéral américain dans les environs de Tucson, Arizona. La reconnaissance officielle de l’existence de la tribu des Pascua Yaqui ne fut cependant rendue publique que le 18 septembre 1978.

À la fin des années 1960, un groupe de Yaquis, avec Anselmo Valencia et Fernando Escalante, ont développé New Pascua, ou en espagnol Pascua Nuevo, un village d’une population estimée en 2006 à 4000 habitants et qui est devenu le centre administratif de la tribu. La plupart de ses habitants parle trois langues : l’anglais, l’espagnol et le yaqui.

Un autre groupe s’est établi dans l’Arizona, près de Tempe, dans la ville de Guadalupe. Aujourd’hui, près de la moitié de ce village est composé d’Amérindiens qui parlent les trois langues, les autres sont des Américains d’origine européenne. Il existe une autre communauté yaqui près de Scottsdale en Arizona.

Les Yaquis ont acquis une certaine popularité à la suite des ouvrages de Carlos Castaneda qui décrivent son expérience avec un sorcier yaqui, Don Juan.

Les Yaquis ont une perception du monde très différente des tribus avoisinantes. Par exemple, selon eux, le monde (« Ania ») est divisé en quatre : le monde animal, le monde des « personnes », le monde des fleurs et le monde des morts.

La plupart des rituels Yaqui sont consacrés au perfectionnement de ces mondes et à la réparation du mal qui leur a été fait, particulièrement par « les personnes ».

Avec le temps, les pratiques catholiques se sont profondément mêlées aux rituels plus anciens de la tribu. Les fleurs restent très importantes dans le culte yaqui. Selon eux, les fleurs sont nées des gouttes de sang qui tombèrent du corps du Christ lors de la crucifixion. Une des croyances des Yaquis est que l’existence des quatre mondes est dépendante des rituels annuels de Pâques et de Carême.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 16/07/2014