Les Attikameks

 

 

Attikameks

 Capture 9
 Amérindiens Attikameks ou Tête-de-Boule


Les Attikameks (ou Nehiraw-iriniw en atikamekw), anciennement connus sous le nom de Têtes-de-Boule, sont des autochtones originaires et occupant le Nitaskinan (littéralement "notre terre", aski voulant dire terre), leur territoire ancestral, situé dans la vallée de la rivière Saint-Maurice (Québec) et chevauchant les régions de l'Abitibi, du Lac-Saint-Jean, de la Mauricie et de Lanaudière. Ce territoire couvre quelque 80 000 ket est bordé par les territoires traditionnels des Wendat, des Algonquins et des Cris.

Le nom Attikamek désigne dans cette langue le Grand corégone (ou poisson blanc). La langue atikamekw fait partie de la famille linguistique algonquine. Elle s'apparente au cri, naskapi et montagnais. Jusqu'à maintenant, la transmission naturelle orale de la langue d'une génération à l'autre ne s'est jamais interrompue. C'est pouquoi, l'atikamekw est connu de tous dans la communauté et constitue la langue de communication courante.



Traditionnellement, ils pratiquent la pêche, la chasse et la cueillette. Ils auraient été les découvreurs du sirop d'érable. Les Atikamekw ont des liens traditionnels avec le peuple Innu, qui était leur allié historique contre les Inuit.

E
n 2010, leur population était estimée à  6 729 individus. Les Attikameks sont établis sur quatre réserves : Obedjiwan, Wemotaci, Manawan et Coucoucache (inhabitée et gérée par Wemotaci). On trouve des minorités en milieu urbain, notamment à Joliette, Roberval et La Tuque.

Territoire

Le
territoire ancestral atikamekw est divien territoires familiaux. Dans la tradition atikamekw, chaque famille avait son propre territoire et en tirait sa subsistance. La superficie de ces territoires variait. Le premier à avoir cartographié ces territoires fut D.S. Davidson en 1928. Le système des territoires familiaux est encore utilisé pour la pratique des activités traditionnelles et de subsistance, malgré l'intensification de la foresterie industrielle et l'augmentation de la pression de chasse et de pêche venant des touristes. Les lacs y sont aussi souvent pollués par le mercure ce qui nuit à la consommation des poissons. Le territoire est sollicité pour la chasse à la sauvagine, à l'orignal, à la perdrix, etc.

Depu
is 1978, les Atikamekw sont en négociation avec les gouvernement du Canada et du Québec afin d'en arriver à une entente concernant leurs revendications globales. Le Conseil de la Nation Atikamekw (CNA) est un conseil tribal représentant les trois communautés atikamekw.

  1. Conseil des Atikamekw de Wemotaci (Wemotaci / Coucoucache)
  2. Les Atikamekw de Manawan (Manawan)
  3. Attikamekw d'Opitciwan (Obedjiwan)
     
     
    Pow-Wow  de Womotaci

 

Wemotaci (réserve)
 

 2010 wemotaci september 207
réserve de Wemotaci



Wemotaci signifie « La montagne d'où l'on observe ». Wemotaci était le lieu où les Atikamekw se retrouvaient durant la saison estivale. L'automne, ils allaient sur leurs territoires de chasse respectifs. Ce village se trouve entre ses deux voisins atikamekw qui sont Manawan (92 km au sud) et Opitciwan (140 km au nord). Le village indien de Wemotaci se situe en Haute-Mauricie, dans le comté de Laviolette, à 115 kilomètres au nord-ouest de La Tuque. Cette communauté s'étend le long de la rive du Saint-Maurice près de l'embouchure de la rivière Manouane. Son territoire est d'environ 34 km². Wemotaci est formé, tout autour, de collines en une espèce d'amphithéâtre au creux du quel on trouve beaucoup de lacs, de rivières et d'îles. De l'autre côté de la rivière se trouve le village de Sanmaur. Autrefois, le village n'était pas accessible par l'automobile. En 1995, la construction d'un pont et d'une route forestière fut entrepris. La population de Wemotaci est composée aujourd'hui de       1 500 personnes dont 1 300 vivent dans la communauté. La majorité de la population est très jeune, 60 % a moins de 35 ans. Les autres résident à l'extérieur comme à Shawinigan, Trois-Rivières, La Tuque et Québec. Certains étudient dans des cégeps ou universités hors du territoire. Depuis 1974, l'électricité est présente au village avec l'aménagement des génératrices actuelles. Il y a un projet de construction (en construction) de barrages aux environs (Chute Allard et Rapide-des-cœurs). La communauté sera connectée au réseau provincial en 2008.

 Manawan

Réserve de Manawan jour de Pow-Wow

 

La création deManawan en tant que réserve indienne a été fait le 29 août 1906 suite à la demande du Chef Louis Newashish

Manawan est située à 140 kilomètres (à vol d'oiseau) à l'ouest de La Tuque et à 72 kilomètres (à vol d'oiseau) de Saint-Michel-des-Saints sur la rive sud du Lac Métabeska, dans la région de Lanaudière. Sa superficie est de 797,26 hectares et sa population s'élève à environ 1 496 habitants. Tout comme les noms des autres communautés atikamekw, le mot « manawan » a une significatiton, il veut dire : « là l'on trouve des œufs ». Depuis le 29 août 1906, date à laquelle Manawan devint officiellement une réserve, le milieu économique a beaucoup évolué. Il existe maintenant des commerces et des industries dans les domaines de l'alimentation, l'art et l'artisanat, la foresterie, le piégeage, la poste, la location de films, la machinerie, la pourvoirie, le plein air et le transport général.

Vers
1850, une population permanente s'établit au bord du Lac Métabeska, où se trouvait un poste de traite pour le commerce de la fourrure et les installations d'une compagnie forestière. Les hommes atikamekw commencèrent à travailler en foresterie ou à la traite des fourrures, tandis que les femmes restaient à la maison pour s'occu
per des enfants.

A
ctuellement, le village de Manawan est divisé en deux parties: la partie du bas compte les services principaux comme le magasin ou la station-service. En haut se trouvent des quartiers résidentiels plus récents et l'école secondaire.

Opitciwan ou Obedjiwan

Obedjiwan 
réserve d'obejiwan


La plus nordique et la plus isolée des trois communautés, Opitciwan est située sur la rive nord du réservoir Gouin. Son nom signifie le« courant du détroit ». C'est entre 1910 et 1914 que s'établit une population permanente à Opitciwan. Auparavant, la population qui s'est éventuellement instale à Opitciwan fréquentait plut le lieu derassemblement estival de Kikendatch où un poste de traite de la Compagniede la Baie d'Hudson et une chapelle avaient été érigés.

 

En 1966, les Atikamekw de la réserve d'Obejiwan vivent depuis plus de cent ans totalement isolés à des heures d'hydravion de Montréal. D'ici quelques jours, une ligne de téléphone les reliera au monde. Quel intérêt cela peut-il avoir, alors qu'aucune route ni chemin ne permet de parvenir à ce lieu perdu de la province de Québec ?

Ce reportage de Continents sans visa nous présente la réalité de ce peuple autochtone qui n'a plus que des liens ténus avec la culture de ses ancêtres. Les jeunes ne voient pas d'avenir, la plupart n'a pas de travail, et aucun programme gouvernemental n'existe qui pourrait remédier à cette situation.

Obedjiwan (Opitciwan en langue Atikamekw) est une réserve indienne du Québec, faisant partie du peuple Atikamekw.

Atikamekw signifie "Poisson blanc" faisant référence à la corégone, pêché depuis toujours par les habitants du territoire. Il s'agit d'une nation de la grande famille algonquienne.
Le peuple Atikamekw était nomade. Les familles vivaient de chasse,de pêche et de cueillette. Les Atikamekw sont les premiers à avoir transmis aux blancs les connaissances sur le traitement de l'eau d'érable pour en faire du sirop et quelques produits dérivés
Les trois communautés Atikamekw soit, Opitciwan,Wemontaci et Manawan furent d'abord des postes d'échange et de traites achalandés où les clans familiaux s'arrêtaient temporairement.Opitciwan signifie "La croisée des rivières montantes" est officiellement reconnu comme réserve en 1950.Le village fut relocalisé en 1922 dû a l'inondation du territoire lors de la création du réservoir Gouin.



La mise en service du barrage La Loutre en 1918 inonda Kikendatch, forçant ainsi l'abandon définitif de l'endroit.

 


Arts traditionnels


L
es Atikamekw fabriquaient de leurs propres mains des paniers d'écorce de toutes les formes dont ils se servaient pour mettre leurs aliments. Ce serait eux qui auraient découvert le sirop d'érable qu'ils mettaient dans ce genre de paniers. Ils étaient faits avec des racines et de l'écorce de bouleau. Aux mille et un usages, ils se servaient également de ce matériau pour fabriquer les légendaires canots, légers et profilés. Durant les hivers rigoureux, les femmes étaient expertes dans la confections des mitaines, des manteaux et des mocassins en peau d'orignal. C'est en observant la perdrix, un des rares oiseaux à marcher sur la neige, que les Amérindiens ont eu l'idée de fabriquer des raquettes qui leur permettaient ainsi d'en faire autant. Elles étaient faites de babiche de caribou ou d'orignal, et de bouleau. Tout était utile pour les Amérindiens. Aujourd'hui, on en fabrique également pour la vente.

Histoire

Les écrits commencent à parler des Attikameks au début du XVIIe siècle, alors qu'ils vivaient en Haute-Mauricie dans la forêt boréale. Ils devaient former un groupe de 500 à 600 personnes. Mais les massacres systématiques effectués par les Iroquois au milieu du XVIIe siècle, ajoutés aux épidémies appores par les Européens, les ont pratiquement éliminés du Haut Saint-Maurice.

Le
territoire laissé en bonne partie vacant a été par la suite occupé au fil du temps par les Têtes de Boule, un peuple Cri vivant dans le Sud-Est de la Baie James et en Abitibi. Le nom de Tête de boule a aujourd'hui été abandonné pour celui d'Attikamek.


Cohabitation entre les Attikameks et les Canadiens français de 1850 à 1910

Les Attik
ameks vivent dans la forêt boréale en Haute-Mauricie. Depuis le XVIIe siècle, les Eurocanadiens entrent en contact avec eux, notamment pour des échanges commerciaux telle la traite des fourrures. Petit à petit, à partir de 1870, les Attikameks interagissent davantage avec les Canadiens français. Les relations de cohabitation entre ces deux groupes sont influencées par 3 éléments: la traite des fourrures, l'industrie forestière ainsi que l'imposition de la religion catholique par leurs missionnaires.


 

What is the canadian boreal forest
Forêt boréale territoire des Attikamekw



La traite des fourrures

Au
milieu du XIXe siècle, quatre principaux postes de traite sont établis dans le haut et le bas de la Rivière Saint-Maurice, soit sur le territoire des Attikameks : Manaouane (Manawan depuis 1991), Wetmontachie(Wemotaci depuis 1997), Kikendatch (au sud-est du réservoir Gouin) et Coucoucache.
Village de Weymon
tachie en 1913

Les Attik
ameks et les Eurocanadiens qui participaient à la traite des fourrures avaient recours à de nombreux échanges économiques marqués au départ par un rapport d'entraide et de coopération ainsi qu'un mode de vie semblable. Les documents historiques confirment que les Attikameks et les Blancs participant à la traite des fourrures se côtoyaient régulièrement puisque tous deux étaient employés dans les postes de traite de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Certains Attikameks sont mêmes engagés par la Compagnie de la Baie d'Hudson et ont pour tâches de transformer les fourrures ainsi que d'entretenir les postes de traite de la région. Cette relation saine avec les Canadiens engagés dans le commerce s'estompe petit à petit avec la baisse de la traite des fourrures au détriment du commercedu bois, et ce, depuis 1820, notamment à la suite du blocus continental de Napoléon.

Liste des activités traditionnelles des Atikamekw
(28) en Eté / Nippin dans la langue atikamekw

Pakitahwaniwon pêche au(x) filet(s)
Pamatahonaniwon expédition de surveillance de territoire
Pokwane manikwasaniwon prélèvement d'écorces de bouleau
Ponapaniwon pêche à la ligne morte
Tikinakanikaniwon fabrication de porte-bébé (cradleboard)
Kitikaniwon préservation et protection des ressources
Kisisawaniwon minic cuisson de bleuets en pâte
Masko atoskaniwon chasse à l'ours
Matceatohonaniwon expédition de retour vers le territoire de chasse
Manin otapaniwon prélèvement de racines d'épinette
Cowerimawsowin activités cérémonielles
Mos atoskaniwon chasse à l'orignal
Mowisonaniwon cueillette de bleuets
Nta notcinaniwon pique-nique
Natarapaniwon levée de filet de pêche
Notcirewaniwon chasse à la perdrix
Wakinaskwaniwon moulage de raquettes
Wepahapaniwon pêche à la ligne
Wecitorinaniwon réparation de canots
Wikwamotekaniwon fabrication de paniers en écorce
Akotcorakanikaniwon fabrication de flotteurs pour filet
Askoswekamonaniwon chasse à l'orignal (en canot)
Asekaniwon tannage de peaux
Actorinaniwon fabrication de canots d'écorce
Arapikaniwon fabrication de filets de pêche
Ickipitatanatikokaniwon fabrication de fûts à fourrure
Osekwaniwon cuisson de bleuets en pâte
Onikamikaniwon déboisement de portages

 
Liste des travaux en Takwakin / Automne (36 activités)

Pakitahwaniwon pêche au filet
Kakewkwaniwon (pasanawan) fumaison de viande d'orignal
Kitohoswaniwon appeller l'orignal (appeau)
Cakweciw onihikaniwon trappe à vison
Masko atoskaniwon chasse à l'ours
Masko mitekaniwon préparation de graisse d'ours
Mackikiwapokaniwon préparation de plantes médicinales
Matcewotaniwon retour vers le territoire de chasse
Mamanaskonaniwon prélèvement de branche de sapin (fabrication des tentes)
Manitaniwon coupe de bois de chauffage
Manikaniwon construction d'abri (habitation)
Manin otapaniwon prélèvement de racines d'épinette
Natarapaniwon levée de filet de pêche
Natowirewaniwon chasse à la perdrix
Nato amiskwaniwon chasse au castor
 Namekosikaniwon pêche au touladi (truite grise)
Nanto maskwaniwon chasse à l'ours (hors-terrier)
Nanto amiskwaniwon recherche de colonie de castor
Notcihimiskwaniwon chasse au castor (affût)
Wapoc akotaniwon pose de collets à lièvre
Wikwamotekaniwon fabrication de panier en écorce
Akwapasawaniwon fumaison de poisson
Akwane manikwasaniwon prélèvement d'écorce de bouleau
Akotcorakanikaniwon fabrication de flotteurs pour filet
Asekaniwon tannage de peaux
Atcitcikonaniwon réserve de nourriture
Amirikaniwon pêche aux corégones ou lavaret (poisson)
Anaskaniwon tapissage de tente (branches de sapin)
Aripikorikaniwon (arapikorikaniwon) tressage de peaux de lièvres
Aiin atoskaniwon trappe aux animaux à fourrure
Ickipitatanatikokaniwon fabrication de fût à fourrure
Otakohikatew chasse au castor en canot
Onihikanatikokaniwon préparation de piège en bois
Oractakaniwon tisorakana préparation des pièges
Orekahikiwamaniwon dressage de tente
Owihakohikaniwon appâtage des pièges

 

Liste des travaux en Pitcipipon / Pré-hiver (28 activités)

Pakitahwaniwon pêche au filet
Piciw akotaniwon pose de collets à lynx
Ponapaniwon pêche à la ligne morte
Cakweciw onihikaniwon trappe au vison
Tcikaha asamatikwaniwon taillage de bois de raquette à la hache
Manitaniwon coupe de bois de chauffage
Natarapaniwon levée de filet de pêche
Natoswaniwon chasse à l'orignal
Natowirewaniwon chasse à la perdrix
Nanto pikototokwaniwon recherche de bois pourris
Nanto asamatikwaniwon recherche de bois pour raquettes
Nikikw atoskaniwon trappe au loutre
Notcihimiskwaniwon chasse au castor (affût)
Notci wackeciwaniwon chasse au chevreuil
Wapictani onihikaniwon piégeage de martre
Wapocowanicikaniwon préparation de peaux de lièvre
Wakinaskwaniwon moulage de raquettes
Wakoci (mikeci)akotaniwon pose de collets à renard
Wapoco akotaniwon pose de collets à lièvre
Wacapaniwon coupe de babiche
Wikasikaniwon fabrication de vêtements
Asamikaniwon fabrication de raquettes
Ackimaniwon tressage de raquettes
Aiin atoskaniwon chasse aux animaux à fourrure
Eckaniwon chasse aux castors avec fût
Ickipitatanatikokaniwon fabrication de fût à fourrure
Irapatcitcikanikaniwon fabrication d'équipements / outils
Otapanaskokaniwon fabrication de traîneaux


Liste des travaux en Pipon / Hiver (39 activités)

Pakekineskisinikaniwon

Fabrication de mocassins
Pakitahaniwon pêche aux filets
Pasanawaniwon préparation de viande fumée
Piciw akotaniwon pose de collets à lynx
Pokonikaniwon dépêcage d'animaux
Kitinikaniwon protection des animaux
Cipahatanatikokaniwon fabrication de fûts à fourrure
Tcikekicitaniwon dégraissage de peaux
Matahikaniwon (pakekin) émincissement de peaux
Manitaniwon coupe de bois de chauffage
Mitcikawinikaniwon fabrication de mitaines / gants
Mokaripakanikaniwon fabrication de pelles à neige
Natarapaniwon levée de filet
Natisorakaniwon levée de pièges
Natoswaniwon chasse à l'orignal
Natowirewaniwon chasse à la perdrix
Nanto maskwaniwon chasse à l'ours
Nanto asamatikwaniwon prélèvement de bois pour raquettes
Notwapocwaniwon chasse aux lièvres
Notwakociwaniwon Notcimikeciwaniwon) chasse aux renards
Nosihwe otcekaniwon chasse aux pécans
Wapictani onihikaniwon trappae aux martres
Wapoc akotaniwon pose de collets à lièvre
Wakinaskwaniwon moulage de raquettes
Wacapaniwon coupe de babiche
Wecihi asamaniwon réparation de raquettes
Wikasikaniwon fabrication de vêtements
Akotcorakanikaniwon fabrication de flotteurs pour filets
Asamikaniwon fabrication de raquettes
Asekaniwon tannage de peaux
Ackimaniwon tressage de raquettes
Arapikaniwon fabrication de filets de pêche
Aripikorikaniwon tressage de peaux de lièvres
Eckaniwon chasse aux castors avec fût
Ickipitatanatikokaniwon fabrication de fûts à fourrure
Ickipitataniwon affûtage de peaux
Otapanaskokaniwon fabrication de traineaux
Osawapasikaniwon fumaison de peaux d'animaux
Ositaskwatikokaniwon fabrication de manches à hache


Liste des travaux en Sikon / Pré-printemps (30 activités)

Pakotinikanikaniwon préparation de pain de sucre
Pasanawaniwon wias préparation de viande fumée
Pikitenakanikaniwon fabrication de récipients en écorce
Pikiwisikanikaniwon fabrication de tire d'érable
Pisawakahikanikaniwon préparation de sucre brute
Tako asamatakaniwiw pirew chasse à la perdrix (sur croûte de neige)
Sakapwaniwon castor à la broche
Sisipaskotokaniwon granulation de sucre d'érable
Cakweciw onihikaniwon trappe aux visons
Mos atoskaniwon chasse à l'orignal (après répérage)
Nato maskwahonaniwon chasse à l'ours (terrier)
Naminaskaniwon préparation de sirop d'érable
Nahactakaniwon tisorakana entreposage (remisage) de pièges
Nikikw atoskaniwon trappe à la loutre
Notwapocwaniwon chasse aux lièvres
Notapwaniwon dégustation de résidus de sirop d'érable
Notcicipaniwon chasse aux canards
Notcimwakaniwon chasse aux huards
Notciniskawaniwon chasse aux outardes
Notcihimiskwaniwon chasse aux castors (affût)
Notci kinocewaniwon chasse aux brochets
Wapictani onihikaniwon trappe à la martre
Wecitorinaniwon réparation de canots
Akokatcic atoskaniwon chasse aux marmottes
Amiskw onihikaniwon trappe aux castors
Amitciwewotaniwon transport d'équipement en montagne pour les sucres
Ickipitatanatikokaniwon fabrication de fût à fourrures
Ickipitataniwon Affûtage (étirage) de peaux
Osekwaniwon (irinatikwapo) cuisson d'eau d'érable
Orikihikaniwon entaillage des érables


Liste des travaux en Miroskamin / Printemps (45 activités)

Pakitahwaniwon pêche au(x) filet(s) pêche au(x) filet(s)
Pikiwikaniwon préparation de gomme d'épinette
Ponapaniwon pêche à la ligne morte
Kisisowaniwon mickekominan cuisson d'atocas
Kiweatahonaniwon expédition de retour aux sites estivaux
Tcicaskohikaniwon dépilage de peaux
Tcimanikecinaniwon fabrication de petits canots d'écorce (artisanat)
Masko onihikaniwon trappe à l'ours
Mackikiwapokaniwon préparation de plantes médicinales
Manaskonaniwon cueillette de branches de sapin
Manawaniwon cueillette d'oeufs
Manikaniwon construction d'abri
Manin otapaniwon (monotapaniwon) prélèvement de racines
Manihikiskiwaniwon prélèvement de gomme d'arbre
Mikon mawitcihakaniwiw prélèvement de plumes
Mokocaniwon (Cérémonie) Festivités
Nta notcinaniwon pique-nique
Natarapaniwon levée de filets
Natowirewaniwon chasse aux perdrix
Natci pikototokwaniwon cueillete de bois pourris
Nameskaniwon grande pêche
Namewokaniwon pêche aux esturgeons
Nanto pikototokwaniwon recherche de bois pourris
Nanto maskwaniwon chasse à l'ours (hors-terrier)
Nahomwakwaniwon chasse aux huards
Notcihimiskwaniwon chasse aux castors
Notci kinocewaniwon chasse aux brochets
Notcimickekominaniwon cueillete des atocas
Wapoc akotaniwon pose de collets à lièvre
Wapowanikaniwon fabrication de couvertures
Wepahapaniwon pêche à la ligne
Wecitorinaniwon réparation de canot(s)
Wikwamotekaniwon fabrication de paniers en écorce
Apikwecimonikaniwon fabrication d'oreillers
Apicimonikaniwon fabrication de matelas
Apowikaniwon fabrication d'avirons
Akwane wikwas maninikatew prélèvement d'écorces de bouleau
Akotcorakanikaniwon fabrication de flotteurs pour filets
Asekaniwon tannage de peaux
Actorinaniwon fabrication de canots d'écorce
Anaskaniwon tapissage de tente
Ickipitatanatikokaniwon fabrication de fûts à fourrure
Osawapasikaniwon fumaison de peaux
Otcockw onihikaniwon piégeage de rats-musqués
Orekahikiwamaniwon dressage de tentes

 

 

 

 

 

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 16/10/2015