L'EST PERIODES SYLVICOLES

 

 

L'est: périodes sylvicoles

Les groupes ethniques qui sont derrière les artéfacts des phases récentes de culture sont probablement les ancêtres des Micmacs, des Malécites (au Canada Wolastoqiyik, peuples du Saint-Laurent) et Passamaquoddys (qui ne sont pas reconnus comme Premières Nations au Canada). Dans une perspective archéologique, les nombreux récipients en céramique donnent dès 500 av.J.C. une forte augmentation d'artéfacts et de trouvailles. C'est alors que se termine sur la côte est la phase archaïque, que l'on détache des périodes sylvicoles. On y distingue les poteries par leurs ornementations : un groupe, au nord, a un genre d'empreinte estampée, tandis qu'au sud (à peu près entre Trois-Rivières et Québec), la décoration est obtenue par le rapport de rubans. Dans le Nouveau-Brunswick, qui a émieux étudié, il se montre que la sédentarité hivernale (dans les sites à amas coquilliers) s'est imposée, et beaucoup de villages étaient même déjà occupés toute l'année. L'importance des coquillages s'accroît, bien que certaines fouilles montrent qu'elle était déjà conséquente bien auparavant. La région a emprunté en partie aux cultures Adena, éloignées d'environ 1 700 km, des pratiques d'enterrement, mais elle a aussi participé à leur développement, comme on le trouve sur les fouilles de la rivière Miramichi, site considéré comme sacré jusqu'aux temps historiques parles Micmacs. Ceci ferait remonter leur tradition orale à 2500 ans.

 



micmacs

 


malécites
 

Image pleine grandeur

Micmacs de Nouvelle-Ecosse(1865)

 

La Période sylvicole ancienne ou débutante s'étend le long des Grands Lacs et du Saint-Laurent depuis environ 1000 av.J.C. jusque 500 ap.J.C. Cettesignation se rapporte à la diffusion des poteries, une technique inconnue auparavant. Les Iroquois y trouvent leur origine ainsi que quelques tribus Algonquins. Longtemps, on a trop insisté sur le passage de la société de chasseurs-cueilleurs à celle des cultivateurs de jardins. Cependant l'importance des citrouilles a toujours augmenté. Mais on montre que les citrouilles étaient déjà cultivées vers 4000 av.J.C. dans le Maine. Cependant il y a certains aspects de modifications fondamentales. Entre les lacs Ontario et Érié, ainsi quNew York, des groupes isolés ont pris le contrôle exclusif de carrières de silex. En les façonnant sur des formes debase, ils les vendaient au loin. Ces silex d'Onondaga ont été entre 1000 et 500 av.J.C. utilisés principalement pour cette nouvelle arme que constituait l'arc et la flèche.

 

 

En outre, les Burial Mounds (tumulus funéraires) se sont répandus à partir de la vallée de l'Ohio, nombreuses collines de terre qui gardaient les morts. Finalement on a aussi développé une technique de nasses avec laquelle on pouvait pêcher aussi dans les cours d'eau rapides.
 

Poteries Iroquoise vases, décoration, et pipes

 


  cliquez ici (page)pour allez où vous voulez sur le site

Main 2

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 31/12/2014