TERMINOLOGIE

 

 

 

 

Terminologie

L'ethnonyme Amérindien dérive d'Indien d'Amérique. Il a été inventé à la suite de l'erreur de l’explorateur Christophe Colomb qui, en 1492, pensait avoir atteint le sous-continent indien lorsqu’il débarqua en Amérique.
C'est dans ce contexte que les Européens ont nommé ce territoire les Indes occidentales, pour les différencier de celles dites orientales. À cause de cette confusion, on continue d’utiliser le mot « Indiens » pour parler des populations du Nouveau Monde.

Images 1 
                        
21ff397762b8a1c4d190a46f45e79b02


Avec les travaux du cartographe Martin Waldseemüller au début du XVIe siècle, on commence à parler de « continent américain », en mémoire du navigateur italien Amerigo Vespucci ; ses habitants sont alors désignés sous le nom
d'« Indiens d’Amérique »
pour les distinguer des populations de l’Inde sans modifier complètement l'usage de les désigner comme des Indiens.

En l’absence d’appellation qui fasse consensus, on utilise parfois les expressions de « peuples autochtones »
ou « aborigènes »,
ou plus précisément,
« Premières nations » ou « Premiers peuples » (traductions littérales de l'anglais).
L'expression « Peaux Rouges » est ancienne et n'est plus beaucoup utilisée en Amérique.

 Canada arboriginal people


Le géographe grec Pausanias le Périégète aurait décrit une terre située au-delà
de l'océan Atlantique, qu'il nomme terre d'outre-océan, peuplée par des
"hommes à peau rouge, à chevelure noire et raide comme le crin d'un cheval"

On parle aussi de « peuples précolombiens » pour les territoires américains de l'Empire colonial espagnol, qui incluent la Mésoamérique et la cordillère des Andes. En anglais, au Canada comme aux États-Unis, on utilise les expressions
« Native Americans » (« Américains d'origine »),
« American Indians »,
« Native peoples » (« peuples d'origine »),
« First Nations »,
« First Peoples »,
« Aboriginal Peoples ».
Toutefois, ces termes politiquement corrects sont souvent rejetés par les intéressés qui préfèrent être appelés en fonction des noms originels de leurs peuples.

 Figure 21

 

Au Québec, le terme
« autochtone »
est de loin le plus courant, à côté de
« Premiers peuples », et « Premières Nations »
quand cela concerne des revendications territoriales ou spécifiques.
Dans le contexte québécois le terme englobe également les Inuits, qui ne sont pas des Amérindiens, et les Métis reconnus
En Guyane, on parle d'« Amérindiens » répartis en huit ethnies.

Au Mexique, on préfère dire « indígena » (« indigène ») qu’« indio » (« indien »), qui prête à confusion avec les citoyens de l'Inde et qui est ressenti comme une insulte.

 

 cliquez ici (page)pour allez où vous voulez sur le site
Main 2

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 30/12/2014