1869 1er Indien nommé au BIA

 

1861er Indien nommé au BIA.

 

Ely S. Parker
Ely Samuel Parker (1828–1895),né Hasanoanda, était un Aricain Arindien de la nation Sénécas dans l'État de New York, qui fut avocat, ingénieur, et un diplomate entre le gouvernement des États-Uniset les Amérindiens. Lieutenant-colonel durant la guerre de Sécession dans le camp de l'Union, il fut officier adjoint auprès du général Ulysses Grant, et aida à rédiger le texte de la reddition des Confédérés à Appomattox. Devenu président, Grant le nomma commissaire aux Affaires indiennes, ce qui fit de lui le premier Amérindien à ce poste, de 1869 à1871.

Parker est né en 1828  sixième de sept enfants de Elizabeth et William Parker, éminente famille Seneca, à Indian Falls, New York (alors partie de la réservation Tonawanda ). Il a été nommé Ha-sa-no-an-da et plus tard baptisé Ely Samuel Parker. Son père était un meunier et un ministre baptiste . Les Sénèca font partie des Six Nations des Haudenosaunee ( Confédération iroquoise ). Ely avait fait des études classiques dans une école missionnaire et était parfaitement bilingue.parlant Sénèca aussi bien que l'anglais, et a poursuivi ses études. Il a passé sa vie à rapprocher ses identités de Sénèca et de résident des États-Unis.

Les parents ont fermement soutenu l'éducation de tous les enfants, parmi lesquels Spencer Houghton Cone, Nicholson Henry, Levi, Caroline (Carrie), Newton et Solomon.  Nicholson Parker est également devenu un chef éminent des Sénèca puisqu'il était un puissant orateur. À partir des années 1840, la maison Parker devint un lieu de rencontre pour des érudits non indiens intéressés par le peuple, tels que Lewis Henry Morgan , Henry Rowe Schoolcraft et John Wesley Powell ; ils étaient liés aux discussions et aux études qui formaient l' anthropologie en tant que discipline.

Parker a travaillé dans un cabinet juridique où il a étudié le droit pendant les trois années habituelles à Ellicottville, à New York , puis a demandé à passer l' examen du barreau . Il n’était pas autorisé car, en tant que Sénèca, il n’était alors pas considéré comme un citoyen américain . Ce n’est qu’en 1924 que tous les Indiens d’Amérique ont été considérés comme des citoyens en vertu de la Loi sur la citoyenneté indienne de 1924 .  Dee Brown, dans son ouvrage Bury My Heart at Wounded Knee, a déclaré que Parker avait été refusé parce qu'il n'était pas un homme blanc, ce qui n'était pas tout à fait exact. 

Dans les années 1840, Parker eut une rencontre fortuite dans une librairie avec Lewis Henry Morgan, un jeune avocat impliqué dans la création du Grand Ordre des Iroquois, une fraternité juvénile de jeunes hommes blancs du nord de l’Etat de New York qui romanciaient leur image de l’Américain natal et souhaitaient se modeler sur ceux qui avaient dominé jusqu’à récemment dans leur partie du pays. Grâce à cette rencontre fortuite, Morgan et Parker sont devenus amis. Parker a invité Morgan à la réservation Tonawanda. Parker devint la principale source d’information et d’entrée de Morgan auprès de la population de Seneca et d’autres nations iroquoises. Morgan a dédié son livre sur les Iroquois à Parker, soulignant leur collaboration sur le projet. La relation entre les deux hommes s’est révélée importante pour eux deux. Tout comme Parker a aidé Morgan à devenir un pionnier de l’anthropologie, Morgan a aidé Parker à établir des liens dans la société dominée par les Blancs. Plus tard dans la vie, Parker a été nommé au poste que Morgan avait souhaité créer pour lui-même: le commissaire aux affaires indiennes.

Plus immédiatement, avec l’aide de Morgan, Parker parvint à étudier l’ ingénierie à l’Institut polytechnique Rensselaer de Troy, dans l’État de New York . Il a travaillé comme ingénieur civil jusqu'au début de la guerre civile américaine .

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 06/01/2019