1882 Fondation de l'I.R.A

 

1882
Fondation de l'Indian Rights Association.

Association pour les droits des Indiens


L'A
ssociation pour les droits des Indiens (IRA) est un groupe de militant social américain dédié au bien-être et de l'acculturation des Amérindiens . Fondée en Philadelphie en 1882, les associations des droits indiens (IRA) a été très influent dans la politique indienne américaine à travers les années 1930 et est resté impliqué dans une organisation jusqu'en 1994.

Ini
tiale objectif déclaré de l'organisation était de «mettre sur la civilisation complète des Indiens et leur admission à la citoyenneté." 19e et 20e siècle des groupes tels que l'Association des droits des Indiens eux-mêmes les «amis de l'Indien" considéré, mais, selon les normes modernes, avait peu de compréhension des tendances et des besoins des Amérindiens culturelles. Bien que les groupes de l'IRA et connexes étaient bien intentionnés et certaines de leurs activités ont été bénéfiques, de nombreuses politiques qu'ils ont aidé à adopter une mesure sont destructrices pour les Indiens dans le long terme.

En 188
4, les fondateurs de l'organisation, Herbert Welsh etHenry Spackman Pancoast , a ouvert un bureau supplémentaire à Washington DC pour agir comme un lobby législatif et la liaison avec le Conseil des commissaires indiennes et du Conseil des Affaires indiennes . L'IRAa également ouvert un bureau aubut de Boston, Massachusetts . La gestion des programmes de début indienne Droits de l'Association est tombé presque entièrement à cinq hommes, qui avaient tous une longue carrière avec l'IRA: Herbert Gallois , Matthew Sniffen , et Lawrence E. Lindley , actif à Philadelphie; et Charles C. Painter et Samuel M. Brosius , les agents et les lobbyistes à Washington DC

En
plus des efforts sur l'élaboration de politiques et de lobbying au Congrès, l'Association pour les droits des Indiens a suivi les actions des agents du Bureau indien et observer Natif conditions de vie et de soins de santé doit par correspondance et voyages aux réserves et aux colonies d'Amérique. Ils ont aussi parrainé des tournées de conférences pour les militants et les représentants autochtones américains comme un moyen d'informer le public sur les questions autochtones. Le ministre unitarienne et journaliste Jonathan Baxter Harrison était un observateur particulièrement influente, a publié plusieurs livres et articles détaillant ses conclusions à la fin des an
nées 1880.

 


texte original en anglais
The I
ndian Rights Association (IRA) was an American social activist group dedicated to the well being and acculturation of Native Americans. Founded in Philadelphia in 1882, the Indian Rights Associations (IRA) was highly influential in American Indian policy through the 1930s and remained involved as an organization until 1994.

The o
rganization's initial stated objective was to "bring about the complete civilization of the Indians and their admission to citizenship." 19th and 20th Century groups such as the Indian Rights Association considered themselves the "friends of the Indian" but, by modern standards, had little understanding of the cultural patterns and needs of Native Americans. Although the IRA and related groups were well-intentioned andsome of their activities were beneficial, many policies they helped enact were destructive to Indian people in the long term.

In 1
884, the organization's founders, Herbert Welsh and Henry Spackman Pancoast, opened an additional office in Washington D.C. to act as a legislative lobby and liaison with the Board of Indian Commissioners and the Board of Indian Affairs.TheIRA also opened an early office in Boston, Massachusetts. The management of early Indian Rights Association's programs fell almost entirely to five men, all of whom had lengthy careers with the IRA: Herbert Welsh, Matthew Sniffen, and Lawrence E. Lindley, active in Philadelphia; and Charles C. Painter and Samuel M. Brosius, agents and lobbyists in Washington D.C.

I
n addition to efforts on policy development and congressional lobbying, the Indian Rights Association monitored the actions of Indian Bureau agents and observed Native American living conditions and health care needs through correspondence and trips to reservations and settlements. They also sponsored speaking tours for activists and Native American representatives as a means of informing the public about native issues. The Unitarian minister and journalist Jonathan Baxter Harrison was an especially influential observer, publishing several books and articles detailing his findings in the late 1880s.

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 22/01/2015