Chamanisme et Chaman

 

 

 

6a00d8341ce44553ef010534c2e710970c 

 

Le chamanisme, ou shamanisme, est une pratique centrée sur la médiation entre les êtres humains et les esprits
de la
nature ou les âmes du gibier, les morts du clan, les âmes des enfants à naître, les âmes des malades à
ra
mener à la vie, etc. C'est le chamane qui incarne cette fonction, dans le cadre d'une interdépendance
étro
ite avec la communauté qui le reconnaît comme tel.

Le
chamanisme, au sens strict (chamane vient étymologiquement de la langue toungouse), prend sa source
dans les
sociétés traditionnelles sibériennes. Partie de la Sibérie, la pensée chamanique a essai
de
la Baltique à l'Extrême-Orient et a sans doute franchi le détroit de Béring avec les premiers Amérindiens.
On observe des pratiques analogues chez de nombreux peuples, à commencer par les Mongols, les Turcs et les Magyars (avant leur christianisation), qui seraient tous originaires de Sibérie, mais aussi au Népal, en Chine,
en
Corée, au Japon, chez les Amérindiens d'Arique du Nord, en Afrique, en Australie et chez
les Amérindiens d'Amérique latine

Le
chamane
Le chamane est un être complexe chez qui on a voulu voir un guérisseur, un sorcier, un prêtre, un magicien,
un
devin, un médium ou un possédé.
Il e
xiste en fait une polyvalence dans ses attributions. Celles-ci s'effectuent dans un cadre rituel bien précis.
Elles varient d'une région à l'autre, mais aussi et surtout d'une époque à l'autre.
On p
eut citer parmi ces attributions :

  • faire du tort à un ennemi ;
  • traiter certaines maladies ;
  • nommer un enfant ;
  • faire tomber la pluie ;
  • faire venir le gibier ;
  • retrouver un objet perdu.

Pour communiquer avec les esprits, le chamane se met en transe grâce à ses rituels. Ceux-ci se caractérisent
par une expression corporelle et un état psychique particulier, dont les tremblements sont l'élément le plus évocateur (un esprit est présent dans le corps du chamane). La transe est toujours associée à un élément
mus
ical et dansson étymologie il y a la notion de passage et de changement. Enfin, la transe s'effectue au service de la croyance. Le chamane se met aussi en rapport avec l'au-delà par le moyen de songes ou de visions.
Le rituel du chamane n'est pas figé, il existe une personnalisation de sa pratique.
Chaque c
hamane fait différemment des autres, il n'y a pas de liturgie et il possède un talent personnel
à
exercer une fonction héréditaire.
L'exp
ression du chamane lorsqu'il est en contact avec les esprits donne une apparence de folie. En fait elle est trompeuse. Le chamane est normal en dehors des séances. Son comportement pendant le rituel n'affecte ni son autorité ni son sens des responsabilités. Sont confiées au chamane des fonctions capitales pour la vie de sa communauté.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 10/01/2015