PEUPLES AMERINDIENS indiens des Amérique

passez par la page d'accueil pour voir les nouveautés

 


 

Les Hopis

Les Hopis (contraction de Hopitu-shinumu, « le peuple paisible » en français) font partie du groupe amérindien des Pueblos d'Amérique du Nord, voisins des Apaches, des Navajos, des Papagos, et des Zuñis. Les Hopis vivent dans le nord-est de l'Arizona, dans la région des Four Corners une région très aride. Dans des textes anciens, le peuple est souvent appelé Moki ou Moqui.

Indien papagos Indien zunis Indien navajo Coiffure femme hopi Femme papagos
homme Papagos homme Zunis homme Navajo femme Hopi femme Papagos



On recensait 7 494 Hopis répartis en 7 pueblos en 1775 , alors qu'il n'y en avait plus que 6 500 en 1990.
La langue Hopi fait partie des langues uto-aztèques. Il existe un dictionnaire de la langue, qui est parlée par 80 % de la population (1990), soit 5 264 personnes sur 6 500. Code de la langue : ISO 639-2: nai

 

Dans les années 1930, le linguiste Benjamin Lee Whorf écrivit que la langue Hopi n'avait aucun mot pour exprimer le temps, ce qui suggérait que ce peuple avait une perception du temps différente de celle des Européens
Le récit des origines du monde des Hopis raconte la création qui s'est faite par étapes :

le premier monde Tokpela (l'espace infini).

À partir de l'infini, le créateur Taiowa créa le monde fini avec les terres, les animaux et des humains. Quand les humains sont devenus mauvais, ce monde a été détruit par le feu. Les hommes épargnés ont été guidés vers un nouveau monde au-dessus ;
Tokpa (minuit sombre) le deuxième monde,

qui a finalement été couvert de glace après que les hommes ont grimpé au troisième monde ;
Kuskurza (la signification du terme s'est perdue), ce troisième monde

auquel sont associées la direction est et la couleur rouge a été englouti sous les eaux. Les hommes ont dû chercher eux-mêmes le passage vers un nouveau monde ;
Tuwaqachi (le monde entier) le quatrième monde

est celui que les humains habitent toujours, sa direction est le nord, sa couleur sikyangpu un jaune-blanc
Une prophétie prédit la fin de ce quatrième monde, les survivants grimperont vers un cinquième
Il semble que les Hopis soient venus vers le VIIIe siècle du sud pour s'installer dans l'actuel Arizona. Entre 700et 1100, ils ont construit ou aménagé dans les pueblos de Mesa Verde, Chaco Canyon, Aztec, Wupatki, Betakin et Keel Seek où l'on trouve leurs signes de clans sur des murs. Pendant la grande sècheresse de 1276 à 1299 la plupart de ces pueblos ont été désertés. C'est durant la même période que les villages sur les trois mesas ont été fondés.

MesaVerdeNationalParkCliffPalace.jpg  Pueblo Bonito, Chaco Cultural National Historical Park, from a nearby overlook in summer 2011.jpg  Aztec ruins national monument 20030922 100357 1.1504x1000.jpg
Mesa Verde                                     Chaco canyon                                     Aztec

Wupatki National Monument - Wupatki Pueblo - 02.JPG  Betatakin Cliff Dwellings.jpg

Wupatki,                                           Betakin

Quant au XVIe siècle les Conquistadors arrivent sur le territoire des Hopis, ces derniers les accueillent amicalement. Ainsi, en 1583 ils mettent des guides à la disposition de l'expédition d'Antonio de Espejo et en 1598 ils se soumettent au gouverneur espagnol Juan de Oñate.

En 1629, des missionnaires franciscains s'installent à Oraibi. Les missionnaires catholiques sont une des causes de la révolte des Pueblos en août 1680. Les églises sont détruites, tout comme les bâtiments du gouverneur à Santa Fe. Les Espagnols se retirent provisoirement au Mexique jusqu'en 1692. Quand ils reviennent dans la région, ils apportent des moutons, bœufs et chevaux.

C'est à cette période qu'un nouveau peuple nomade arrive du nord, les Navajos que les Hopis appellent Tasavuhta, (ceux qui fracassent le crâne). Comme les Navajos volent les récoltes et le bétail des Hopis, il y a des conflits constants entre les deux peuples qui durent jusqu'au XXe siècle.

À la suite de la guerre américano-mexicaine (1846-1848), l'Arizona est rattaché aux États-Unis.
En 1868, le gouvernement américain autorise les Navajos qui ont survécu à la « longue marche » à s'installer sur une partie de leur ancien territoire, sur la même réserve que les Hopis. À leurs yeux, un Indien équivalait à un autre et on ne tenait pas compte des tensions préexistant entre les deux peuples
La réserve des Hopis est à l'intérieur de la réserve Navajo. D'abord il s'agissait d'une seule réserve. En 1882 un territoire rectangulaire distinct fut attribué aux Hopis. Toutefois de nombreux Navajos continuaient à y habiter. Pendant longtemps une partie du territoire était attribué à une gestion commune des Hopis et Navajos (Navajo-Hopi Joint Use Area) (depuis 1936). Les conflits qui en résultaient ont seulement été réglés en 2009

Les villages

First Mesa (première Mesa)

Waalpi (Walpi) (clan du feu)
Hanoki (Hano or Tewa) (peuple de langue Tewa)
Sitsomovi (Sichomovi)

Second Mesa (deuxième Mesa)

Songoopavi (Shongopavi) (clan des ours)
Musungnuvi (Mishongnovi) (clan des ours)
Supawlavi (Shipaulovi) (clan des ours)

Third Mesa (troisième Mesa)

Hoatvela (Hotevilla) (clan du feu d'Oraibi, après la scission de 1906)
Paaqavi (Bacavi) (clan des araignées de Hotevilla, après la scission de 1907)
Munqapi (Moencopi) 80 km à l'ouest de la mesa (clan des courges venu d'Oraibi)
Kiqotsmovi (Kykotsmovi)
Orayvi (Oraibi) (clan des ours)


Date de dernière mise à jour : 13/04/2020

  • 7 votes. Moyenne 3.29 sur 5.