PEUPLES AMERINDIENS indiens des Amérique

Les Palouses

 

 

 


 

Palouse (peuple)

 

 

 

 

Les Palouse ou Palus sont un peuple amérindien des États-Unis reconnue dans les traité de 1855 avec les Yakama. Il a été négocié au Conseil Walla Walla de 1855 . Une variante orthographique est Palus . Aujourd'hui, ils sont inscrits dans les tribus et bandes confédérées de la nation Yakama reconnues par le gouvernement fédéral et certains sont également représentés par les tribus confédérées de Colville .

La tribu appartient au groupe linguistique des Sahaptins. Les membres de la tribu vivaient sur le plateau du Columbia dans ce qui est devenu l'est de l'État de Washington, le nord-estde l'Oregon et le centre-nord de l'Idaho. Dans cette zone s'écoulent le fleuve Columbia,la rivière Snake et la rivière Palouse. Le territoire de Palouse (Palus) s'étend du confluent des rivières Snake et Clearwater à l'est jusqu'au confluent des fleuves Snake et Columbia à l'ouest. Il englobait la vallée de la rivière Palouse jusqu'au lac Rock au nord et restait au nord de la vallée de la rivière Touchet au sud. Au nord, leur territoire bordait la Sinkiuse-Columbia , Spokane et Coeur d'Alene ; à l'est, leur territoire bordait le Nez Percé ; au sud, les Cayuse et Walla Walla ; et à l'ouest, ils bordaient la limite orientale des territoires de Yakama et de Wanapum . Les Palouse (Palus) vivaient en trois grandes bandes régionales, composées de plusieurs groupes villageois :

  • Bande d'Upper Palouse (Palus) : souvent formée de communautés villageoises bilingues avec la bande d'Almotipu et la bande d' Alpowna (Alpowai) du peuple Nez Percé, l' expédition Lewis et Clark les appelait Chopunnish (Nez Percé) , leurs villages le long de la Clearwater River (d'ouest en est) Pinăwăwi/Pinawa'wi (Penawawa) ("sortant d'une zone broussailleuse pour pêcher"), Witkispe (Witkispu) , Wawawi/Wawáwi (Wawawai) ("endroit des moustiques"), Alamotin/Alamo 'tin (Almota) ("flamme montante") et Alpo'wa (Alpowa)("zone totale de pêche") ont été identifiés par les Américains et dans les traités comme des "villages Nez Percé" et, par conséquent, leurs terres ont été incluses dans la réserve indienne Nez Percé ; fait aujourd'hui partie des tribus confédérées de la réserve de Colville. Le "Pinăwăwi/Pinawa'wi (Penawawa) Palouse" a été identifié comme Pinewewixpu (Pinăwăwipu) Nez Perce Band , le "Witkispe (Witkispu) Palouse" comme Witkispu Nez Perce Band , le "Wawawi/Wawáwi (Wawawai) Palouse" comme Wawawipu Nez Perce Band , le "Alamotin / Alamo'tin (Almota) Palouse" comme Almotipu Nez Perce Band et le "Alpo'wa (Alpowa) Palouse" comme Alpowna (Alpowai) Nez Perce Band . 
  • Middle Palouse (Palus) Band : vivait le long de la rivière Palouse , Lower Clearwater River et le long de la rivière Tucannon , leur village principal Pa-luš-sa / Palus à la jonction de Palouse et Snake River a donné son nom à toute la tribu Palouse, souvent alliés de la «bande Pikunan (Pikunin)» du Nez Percé, l' expédition Lewis et Clark les appelait les «Pelloatpallah (Nez Percé)», la majorité fait maintenant partie des «tribus et bandes confédérées de la nation Yakama» , une minorité des "tribus confédérées de la réserve de Colville".
  • Bande de Lower Palouse (Palus) : vivait le long de la rivière Lower Snake jusqu'à sa confluence avec le fleuve Columbia près de la zone métropolitaine actuelle des Tri-Cities ; l' expédition Lewis et Clark les appelait "Sokulks" et "Chymnapums"; les historiens ultérieurs les ont également identifiés comme «Nez Percé», faisant maintenant partie des «tribus et bandes confédérées de la nation Yakama».

Ce peuple vivait en nomade en suivant les sources de nourriture au fil des saisons. Ils se nourrissaient de la cueillette, de la chasse et de la pêche. Dans la région vivaient aussi les tribus des Nez-Percés, Wanapum, Walla Walla et des Yakamas.

En octobre 1805, les membres de l'expédition Lewis et Clark rencontrèrent la tribu. Les membres de la tribu étaient de très bons cavaliers et la race de cheval Appaloosa pourrait tirer l'origine de son nom de la tribu. Des milliers de chevaux de la tribu furent exterminés durant les guerres indiennes après le milieu du XIXe siècle pour affaiblir les tribus locales.

La désignation tribale actuelle découle probablement de la désignation appropriée de la plus peuplée des trois bandes régionales du peuple Palouse/Palus - la ″Middle Palouse/Palus Band″ comme Palúšpam - "peuple de Pa-luš-sa/Palus [l'un des leurs colonies les plus importantes]", les voisins Nez Percé les appelaient également Pa-loots-poo/Pelú`cpu/Peluutspu et les Yakama Palúuspam/Pelúuspem signifiant tous deux "peuple de Pa-luš-sa/Palus", leur propre autonyme était Naxiyamtama ou Naha'ampoo - "le peuple du fleuve".

Les gens étaient des cavaliers experts. Le terme Appaloosa est probablement une dérivation du terme "Un cheval Palouse". Ils ont élevé les chevaux pour leurs marques distinctes. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, l'armée américaine a capturé et abattu des centaines de chevaux tribaux pour paralyser la tribu pendant les guerres indiennes .

Historique 

En octobre 1805, Lewis et Clark rencontrèrent la tribu, bien que la plupart soient loin de la région pour la cueillette de nourriture et la chasse à l'automne. Lewis et Clark ont ​​présenté l'une des médailles d'argent de la paix de l'expédition au chef suprême Kepowhan. Les journaux du Corps of Discovery décrivent les gens comme un groupe séparé et distinct du Nez Percé.

Après Kepowhan, durant les décennies 1830', 1840', 1850, Wattaiwattaihowlis (fils de Kepowhan et probablement chef principal), Kahlotus (connu aussi sous le nom de Quelaptip et Talatuche, chef de la Haute Palouse), Soei (chef de la Moyenne Palouse), Nehtalekin (appelé aussi Hahtalekin l'Ancien), Tilcoax (chef de la Basse Palouse), Hinmahtutekekaikt alias "James" (l'un des premiers à être christianisé, ami de Henry H. Spalding et de Marcus Whitman, souvent associés à la bande de Nimiipu de Hollolsotetote), en furent les meneurs jusqu'au traité d'Isaac I. Stevens en 1855, lorsque les Palouse refusèrent d'y participer mais envoyèrent, comme observateurs, Kahlotus (déjà un bon ami de Marcus Whitman), Tilcoax ( un chef de guerre) et Slyotze ; "Old" Hathalekin et Tilcoax ont mené les guerriers Palouse contre les troupes américaines lors du soulèvement de Cayuse en 1847–1848, battant le col. Cornelius Gilliam et ses "Volontaires de l'Oregon" sur le ruisseau Tucannon (14-15 mars 1848). En 1858, Tilcoax mena à nouveau les guerriers Palouse dans la "Guerre de Skitswish (Cœur d'Alene)": en mai 1858, les Palouse réussirent à prendre possession d'un troupeau de chevaux de l'armée, mais, le 8 septembre 1858, leur propre troupeau de 800 les chevaux ont été abattus par le col. Les soldats de George Wright, et ils se sont rendus.

Husishusis Kute, chef des Wawawai Palouse, et "Young" Hathalekin (également connu sous le nom de Taktsoukt Jlppilp), chef de guerre, dirigeaient une petite bande de Palouse en tant qu'alliés du dernier Nimiipu libre de Heinmot Tooyalaket alias "Chief Joseph" ; Le "jeune" Hathalekin est mort au combat le 9 août 1877 à Big Hole ; Husishusis Kute se rend avec Heinmot Tooyalaket le 5 octobre 1877.

en haut à gauche John McBain le chef Showaway, le chef Wolf Necklace et tout à droite Lee Moorhouse
en bas de gauche à droite le chef Umatilla Peo, le chef Walla Walla Hamli et le chef Cayuse Young chief (Tauitau)
Tous son dans des tenus de leurs tribu des année 1890 sauf Showaway

Notable  Chefs Palouse

  • Tilcoax ("Wolf Necklace") a dirigé les guerriers Palouse pendant la guerre de Skitswish (Coeur d'Alene) en 1858, combattant les troupes du major Steptoe et du colonel Wright.
  • Husishusis Kute ( Husis Husis Kute , Chut-chut-mignon - « Tête chauve », « Tête nue »), était le chef et le tooat - homme-médecine ou chaman , ou prophète - de la bande Wawawai. Son territoire était le long de la rivière Snake en dessous de Lewiston, à 50 miles en amont de la rivière Snake d'où la Palouse y pénètre.
  • Délégués tribaux Sahaptin à Washington DC
  • Hahtalekin (également connu sous le nom de Taktsoukt Jlppilp - "Echo" ou "Red Echo"), chef de la bande de Palus (ou Palus proprement dit), qui vivait au confluent des rivières Snake et Palouse. Son groupe appartenait tous à la classe des chasseurs de bisons. Lors de la fuite avec les Nez Percés, sa suite était composée de 16 hommes.


 
 

Date de dernière mise à jour : 13/02/2022

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.