les Waraos

 

 

Les Waraos

En 1599, le conquistador Alonso de Ojeda remonte le fleuve Orénoque. À la vue de ses villages sur pilotis édifiés sur les eaux, Ojeda compare ses cités lacustres à la ville de Venise dont les bâtiments sont bordés par de nombreux canaux. Il nomme cette région du Venezuela, la « Petite Venise ». La difficulté du terrain a en partie préservé les Waraos de l’extermination par les guerres, l’esclavage et les pandémies. Les Waros ne sont pourtant pas à l’abri d’infections récentes, près qu’une quarantaine de Waraos sont morts en l’an 2008 d’une maladie infectieuse. Ils ont néanmoins subis une acculturation, la migration et la pauvreté dans le Delta de l’Orénoque au cours de ces dernières décennies.

Les Waraos sont un important groupe ethnique amérindien de près de 30 000 personnes, répartis sur les territoires côtiers
du Venezuela et de la Guyana. Les Waraos parlent le warao qui est une langue agglutinante.
Le terme Warao en langue warao signifierait selon les anthropologues spécialisés en langue amérindienne,
Wa : « homme/navigateur » et Rao : « barque/pirogue »
ou encore
Wa : « homme / habitant et Rao : « marais / lagune ».

Warao language 1
territoir linguistique Warao

Le territoire des Waraos s'étend sur le delta du fleuve l'Orénoque jusqu'au nord-ouest de la Guyana où vivent un millier de Warao. Il existe autour de 250 villages formant des cités lacustres et se composant de huttes sur pilotis en raison de la présence des marécages près desquels ils vivent. Parfois, un groupe de maisons est construit sur ​​une plateforme unique faite d'un grand nombre d'arbres. Les villages possèdent une fosse de cuisson au four d'argile situé dans le centre. Les Waraos pratiquens l’horticulture. Ils ne chassent pas et ne consomment pas de viande en raison de tabous ancestraux. Le mobilier se compose essentiellement de hamacs et de tabourets en bois, parfois sculptés en formes d'animaux.

009 12g
14g 521 charlet case indienne
Image tribu waraos maison traditionnelle 01 Venezuela warao

villages Warao

aménagement intérieur

00021
Delta famille warao Waraos 2
Mujer warao prepara el fuego para cocinar Olr9enog3l 3

 

Les Warao se déplacent le plus souvent en pirogues, soit de petites tailles soit très grandes appelées « bongo » qui peut embarquer près d'une cinquantaine de passagers.

Emi 603671 Pirogues
Photon pays venezuela waraos pirogue arrivee 1 Ob b75a6c24d424b2d6a4ede4c6c8e7552a pirogue famille 1
Images 39 Pt65062 1
2007 05 orenoque pirogue warao l064w Warao2 1
diverses pirogues Warao Pt65188

 

Leur base alimentaire demeure le poisson. Ils mangent également des crabes, des fruits et des légumes. Les Waraos pratiquent l'horticulture. Ils ne chassent pas et ne consomment pas de viande en raison de tabous ancestraux.

Les Waros  indiens du delta de l’Orénoque sont connus sous le nom de Waraos. Les dénominations Guaraos ou guaraunos, que l’on peut rencontrer dans d’autres écrits, ne sont que les noms d’une des 5 ou 6 tribus que regroupait encore au début du siècle cette nation indienne. Si certaines différences de langue et de type persistent encore suivant la région du delta que l’on visite, le nom de Warao est désormais appliqué à l’ensemble des clans. Les indiens vivant prés de l’embouchure du Mariusa, sur le golfe de Paria, ont un physique trés particulier.