1835 Traité de New Echota

 

 les Cherokees cèdent toutes leurs terres en Georgie et doivent s'exiler.

 

 

1835 29 décembre Trai de New Echota

 

Major Ridge chef Cherokee             Description de cette image, également commentée ci-aprèsStand Watie

 


Le 29 décembre 1835, une poignée de chefs de la Nation cherokee, parmi lesquels Major Ridge et son neveu Stand Watie, signent avec le gouvernement des États-Unis le traité de New Echota. Par ce traité proposé par le président Andrew Jackson, les Indiens acceptent de renoncer à leurs terres ancestrales de Georgie et de Caroline du Nord, en échange d'argent et de nouvelles terres à l'ouest du Missisipi, en Oklahoma. C'est une réserve qualifiée de « Territoire indien ».
M
ais le texte est rejeté par la très grande majorité des Cherokees et scinde la communauté en deux factions rivales qui vont s'opposer violemment jusqu'au milieu des années 1840.

2
.000 Cherokees seulement se rendent volontairement sur leurs nouvelles terres et il faut l'intervention des forces fédérales, aidées de la milice de Georgie, en 1838, pourfaire appliquer les clauses du traiet transférer les autres Indiens. 4.000 périssent lors de cet exode foret un millier s'échappent en se cachant dans les montagnes. Cet épisode dramatique de l'histoire cherokee est connu sous le nom de « Trail of Tears » (la Piste des Larmes). Les signataires du traité sont assassinés en juin 1839 par des vengeurs, à l'exception de Stand Watie qui, averti, a pu s'enfuir à temps et deviendra un riche propriétaire d'esclaves et un brillant général de l'armée confédérée sudiste pendant la guerre de Sécession.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 20/01/2015