Blue Horse

 


 

Chef Cheval bleu, "Sunka Wakan Pour". Jpg

 

 

 

Blue Horse "Sunka Wakan to" (en lakota standard)
chef de la Wagluhe bande des Oglala Lakota
(1822-1908)

 

 

 

Blue Horse était un chef de file des guerriers de la bande Wágluȟe des Lakota Oglala, C'était surtout un homme d'Etat et un éducateur. Blue Horse est connu dans l'histoire américaine comme l'un des premiers éclaireurs indiens Lakota  de l'armée des États-Unis Oglala et signataire du traité de Fort Laramie en 1868.
Blue Horse était connu par sa volonté de sauver les hommes blancs dans la détresse et le chef (borgne) emblématique était un sujet populaire pour les portraitistes. La vie de Blue Horse relate l'histoire de la oglalas à travers les 19e et 20e siècles. Blue Horse et son frère adoptif Red Cloud se sont battus pendant plus de 50 ans pour dévier les pires effets de la domination blanche; nourrir, vêtir et éduquer leur peuple et de préserver le patrimoine sacré des oglalas.

Sa jeunesse

Blue Horse était le second fils de Old Chief Smoke et de Burnt Her Woman et le frère jumeau de Big Mouth.

300px chief blue horse and chief big mouth 1
Blue Horse Big Mouth


Red Cloud était le frère adoptif de Blue Horse. Red Cloud a été adopté par Old Chief Smoke, (son oncle maternel), vers 1825 à l'âge de trois ans après la mort de ses parents. Blue Horse et Red Cloud ont été considérés comme des frères et encadrés par Old Chief Smoke. Jeune guerrier, Blue Horse est partis en guerre avec Red Cloud contre le Ute, Shoshone, Bannock, Arikara, Crow, Omaha, Pawnee et Piegan.
 Old Chief Smoke avait cinq épouses qui lui donnèrent de nombreux enfants.
 Les fils de Old Chief Smoke avait l'héritage et le leadership sur le peuple "Smoke"comme le veut la culture oglalas. Les enfants de Old Chief Smoke étaient:
 Spotted Horse Woman, ?né entre 1776 et 1836 mort vers 1890
Big Mouth (1822-1869), Blue Horse (1822-1908), les jumeaux
Red Cloud (1822-1909),
American Horse, the elder (1830-1876),
Bull Bear III, ?
Solomon Smoke II, ?
No Neck and Woman Dress (1846-1920).

Wágluȟe Band de l'oglalas

La bande Wágluȟe est l'un des sept groupes des oglalas.  La bande Wágluȟe est également connu comme la bande Mocassins. En Lakota le mot Wágluȟe signifie «Celui qui vit avec ses parents (comme un vêtement sur un cintre) utilisé aussi pour désigner les familles vivant près des forts, leurs filles ayant épousés des militaires.
Old Chief Smoke  était un grand chef oglalas et l'un des derniers grands Shirt Wearers, une prestigieuse société de guerrier Lakota. Le peuple des Smoke était une des familles les plus en vue Lakota des 18e et 19e siècles.  Old Chief Smoke a été l'un des premiers chefs Lakota a prendre conscience de la puissance des blancs et de la nécessité de pactiser avec eux. En 1849, Old Chief Smoke a déplacé son camp à Fort Laramie.

Ft laramie wyoming 1868 Camp devant Fort Laramie

Lorsque la 1ère garnisson de l'armée américaine dans l'ancien poste de traite afin de protéger le trains de marchandises et aussi de migrants blancs tout au  long de la piste de l'Oregon. Certaine familles Lakota qui avaient préféré la sécurité de Ft. Laramie ont rejoint le camp des smoke's. Old Chief Smoke était conscient de la puissance des Blancs, leur nombre considérable et de la futilité de la guerre. Old Chief Smoke a observé et a appris les coutumes des Blancs. Par les années 1850, certains Lakota ont commencé à dénigrer le Old Chief Smoke’s camp de  Fort Laramie ils on demandé à la communauté Wágluȟe (Mocassins), de Old Chief Smoke pourquoi des hommes  vivaient avec les parents de leurs épouses, ce qui est contre les traditions des mocassins. Au cours de la lutte croissante des années 1860, fort Laramie a pris une posture militaire et a été le terrain de stockage intermédiaire principal pour l'armée américaine pendant la guerre de Red Cloud. En 1864, lOld Chief Smoke est mort et a été placée sur un échafaudage devant fort  Laramie son fils le chef Big Mouth lui a succédé.

800px funeral scaffold of a sioux chief 0044v crop
Funéraille de Old Chief Smoke devan fort Laramie


Les Wágluȟe étaient conscients de la puissance des Blancs, leur nombre considérable et de la futilité de la guerre.  Traditionnellement, dans les guerres intertribales, un combat se passe entre les guerriers si deux hommes avaient été tués on considérait cela comme un grand combat. Durant les trois jours de la bataille de Gettisburg en juillet 1863 il y eu environ 50.000 victimes. Le Wágluȟe observé et appris les coutumes des Blancs. Les membre de la Wágluȟe ont été examinés par l'armée américaine et les agents des Indiens ont dit qu'il étaient le groupe le plus progressiste des Lakota et beaucoup sont devenu des scouts indiens de l'armée américaine notamment dans  4ème Régiment de Cavalerie de fort Laramie et les intermédiaires avec d'autres bandes de Lakota. Les Wágluȟe formaient une administration civile à Fort Laramie, et  Old Chief Smoke  nomma Blue Horse et Big Mouth les premiers officiers de la police indienne. Les Wágluȟe oglalas  ont été les premiers était à envoyer leurs enfants à la Carlisle Indian Industrial School en Pennsylvanie. Les membres de la  Wágluȟe ont été le premiers à voyager avec Buffalo Bill et son Wild West show à travers les Etats-Unis et l'Europe.
Certains Wágluȟe sont allé au nord de la Powder River pour combattre dans la guerre de Red Cloud et se sont étroitement lié aux Miniconjou, Sans Arc et Hunkpappa.
 D'autres Wágluȟe  ont fourni des vivres et des munitions à Red Cloud. Tous les Wágluȟe respectaient Red Cloud. L'armée américaine en a conclu que, même si il y avait des doutes quant à leur fiabilité, le rôle des éclaireurs de la Wágluȟe  comme administrateurs civils et médiateurs était absolument essentiel.

Blue Horse et Red Cloud

Blue Horse et Red Cloud étaient des guerriers, des hommes d'Etat et des dirigeants de la oglalas pendant plus de 50 ans. Leur relation spéciale et permanente retrace l'histoire de l'oglalas à travers les 19e et 20e siècles. Blue Horse et Red Cloud se sont battus pour éviter les pires effets de la domination blanche; nourrir, vêtir et éduquer leur peuple et de préserver le patrimoine foncier sacré pour les oglalas.

Incident avec Old Chief Bull Bear

En 1841, Blue Horse a été frappé dans le dos par une flèche au cours d'une escarmouche avec les partisans de Old Chief Bull Bear, un rival de son pèreOld Chief Smoke. Old Chief Bull Bear lui  jeta avec mépris de la poussière au visage ce dernier a refusé le combat. Après le refus d'Old Chief Smoke, Old Chief Bull Bear a tué son cheval préféré. Red Cloud,  fils adoptif, d'Old Chief Smoke a cherché à le venger, plus tard lors d'un combat avec le groupe d'Old Chief Bull Bear l'a tué. Blue Horse, qui était avec Red Cloud, a été blessé lors de l'incident.
Cet incident a été importante dans l'histoire oglalas et a entraîné la scission des bandes.
 Néanmoins, Old Chief Smoke adopté le fils de Old Chief Bull Bear, Young Bull Bearl, et l'éleva dans sa propre famille.

Les Scouts Indiens et l' U. S. Army

Blue Horse a commencé son service avec l'armée américaine à Fort. Laramie, Wyoming, dès 1854, lorsque le général William S. Harney est arrivé au début de la Guerre des Sioux. Avant 1866, les scouts indiens ont été considérés comme des employés plutôt que de soldats, et le 28 Juillet, 1866 par une loi du Congrès, les scouts indiens étaient enrôlés et payés avec un salaire plus les indemnités comme les soldats de l'US Cavalry. Blue Horse a été l'un des premiers scouts indiens de l'armée américaine a officiellement recrutés à Fort Laramie vers 1866 et jouissait d' une excellente reputation dans  l'armée américaine et avec les commerçants blancs c'était  un Indien fiable. Blue Horse a gardé la confiance du général Harney et Red Cloud, lui a servi comme  messager et d'intermédiaire pendant la guerre de 1866-1868.

La guerre de Red Cloud

La Guerre de Red Cloud (1866-1868), également connu sous le nom "Bozeman guerre» ou la «Powder River War", était un conflit armé après la fin de la guerre civile américaine impliquant les Lakotas, les Cheyennes du Nord, et les Arapaho contre le gouvernement américain dans le Wyoming,  et le du Montana. La piste Bozeman par la Powder River Country a été utilisé par un nombre croissant de mineurs, les colons émigrés et d'autres qui ont rivalisé avec les Cheyenne et les Lakota pour les ressources ils ont largement empiété sur leur territoire traditionnel pour atteindre les champs aurifères découverts dans le Montana autour de 1863. Le Powder River était le dernier terrain de chasse intacte des Cheyennes et diverses bandes de Lakota. Dans la fin du printemps 1866, le gouvernement américain a appelé à un conseil avec le Lakota et Cheyenne du Nord à Fort Laramie pour discuter d'un traité pour obtenir un passage sûr pour les colons émigrés à travers le Powder River Pays et construire des forts le long du sentier. Le 5 Juin 1866, Red Cloud est apparu à fort Laramie avec un millier de guerriers pour assister au Conseil, et a été indigné d'apprendre que l'armée américaine a c'était déjà mise à construire des forts avant que les Lakota aient convenu d'une route  dans la région. Red Cloud a refusé de signer un traité et a quitté le conseil en signe de protestation, et a promis une résistance envers tous les  blancs qui chercheraient à utiliser la piste ou à occuper la Powder River Country. Red Cloud c'est faché avec le Commissaire de Paix de traiter les Indiens comme des enfants. "Les hommes blancs ont envahi nos terres d'année en année, jusqu'à ce que nous soyons obligés de vivre dans un petit pays du Nord de la Platte River. Maintenant notre dernier terrain de chasse, doit nous être pris. Nos femmes et nos enfants vont mourir de faim, mais pour ma part je préfère mourir en combattant plutôt que de mourir de faim. Grand Père (le président des USA) envoie des cadeaux et veut une nouvelle route. Mais chef blanc va avec des soldats voler les terres  indiennes sans que nous ayons dit oui ou non. "" Chef Red Cloud se dirigea vers le colonel Henry B. Carrington, et lui dit "avant l'aube je serai parti de  fort Laramie. " Malgré les avertissements de Red Cloud, le colonel Carrington marcha vers la Powder River  avec 750 hommes et la garnison des forts le long de la piste Bozeman. Un des nouveaux postes de garnison à Fort Phil Kearny, un point de repair pour Red Cloud. Fort Kearny était connu par les Indiens qui le détestaient En réponse, fin de l'été de Red Cloud avait recruté une force d'environ trois mille guerriers Oglala Lakota, Cheyennes du Nord et Arapaho  pour s'opposer à l'expansion militaire . La majorité des guerriers avait que des arcs et des flèches et un petit arsenal de fusils et de munitions de contrebande par la Wágluȟe de fort Laramie. Les guerriers de Red Cloud  ont attaqué les convois de ravitaillement et fermé la piste. Carrington, était logistiquement incapable de fournir des escortes aux Blancs sur la piste ou de se livrer à des opérations offensives. Carrington pris consience de son incapacité à lutter contre le Red Cloud, sa meilleure connaissance du terrain et de sa supériorité numérique. Carrington était en difficulté. Red Cloud et les Lakotas, Cheyennes du Nord et Arapaho se sont bien  préparer au combat.

La bataille de fetterman

Le Capitaine William J. Fetterman est arrivé à  fort Phil Kearny, Wyoming, en Novembre 1866 en provenance de fort Laramie.Il avait une grande expérience du combat durant la guerre de Sécession, mais il n'avait aucune expérience des combats avec les amerindiens.Fetterman a critiqué la stratégie du colonel Carrington et c'est vanté que «qu'avec 80 hommes, il se baladerait à travers la terre de la Grande Nation Sioux." Les officiers subalternes à fort Phil Kearny étaient impatients de se battre, croyait que les Indiens pouvaient être facilement vaincu et a critiqué la réticence apparente de Carrington pour combattre les Indiens . Le 21 Décembre 1866, un train d'approvisionnementa été attaqué  à  fort Phil Kearny. Fetterman avait été envoyé pour chasser un petit groupe de guerriers Amérindiens qui les avaient attaqué quelques jours avant. Le colonel Carrington autorisa le Capitaine Fetterman à mobiliser un détachement de 81 hommes lui donnant l' ordres exprès  de rester derrière le sentier de la crête où le relief serait difficile. Après quelques minutes les Oglala Lakota dirigé par le Crazy Horse sont apparu sur le sentier de la Cête pour attirer les soldats. Le Capitaine Fetterman a désobéi aux ordres et est tombé dans le poège, plusieurs des guerriers Lakota Oglala se tenaient sur leurs poneys et montraient leurs  fesses nues aux soldats. Fetterman a couru vers le bas de la vallée, où plus de 2.000 oglalas, Cheyenne et Arapaho étaitent dissimulés. Dans l'embuscade tout le détachement de l' US Army a été tué (81-hommes), tandis que les forces combinées indiennes n'ont eu que 14 victimes. L'incident, fut  connu comme le «Massacre de Fetterman" par l'armée américaine et  la "Bataille des Cent assassiné» ou la «bataille de fetterman» par les Amérindiens. Ce fut la bataille la plus mortels de l'armée américaine dans un événement unique sur les grandes plaines jusqu'à la catastrophe de la bataille de Little Big Horn près de dix ans plus tard. Général Philip St. George Cooke a tenu Carrington seul responsable de la défaite et l'a relevé de son commandement le 26 Décembre, 1866.
Big Mouth et sa tribu  ont été envoyés à fort Laramie par le général William SH Arney le 16 Janvier 1867, ce dernier leur promis que de beaux cadeaux les attendaient au fort 
si ils acceptaient de signer de nouveaux traités. Le Général Ulysses S. Grant, commandant de l'armée américaine, a saisi la cour martiale contre Carrington, mais suite à la suggestion du général William Tecumseh Sherman il a présenté l'affaire à une commission d'enquête qui a ensuite disculpé Carrington, comme l'a fait une enquête distincte par le Département États-Unis de l'Intérieur.

Wmjfetterman Hbcarrington 150 Index 33 2nd harney 265x300 General william tecumseh sherma
Capitaine W.J. Fetterman Colonel Carrington Général Ulysses S. Grant Général W.Sh. Arney Général William Tecumseh Sherman

 

Intermédiaires

Red Cloud n'a pas participé à la bataille de Fetterman. Il était avec Blue Horse et avaient apporté du tabac au général Harney à Fort Laramie. Ce dernier invita Red Cloud à des pourparlers mais les chefs Amérindiens se sont mis en colère et ont jeté le tabac  dans le feu et sont retourné à la Red Cloud Agency. Blue Horse retourna ensuite à fort Laramie selon les notes de l'agence indienne Upper Platte et des témoins occulaires. Blue Horse, Big Mouth et d'autres chefs Wágluȟe ont servit d'intermédiaires tout au long de la guerre de Red Cloud.

Traité de Ft. Laramie

Blue Horse et Red Cloud étaient les signataires du traité de Fort Laramie en 1868. Le traité était un accord entre les Etats-Unis et la nation Lakota. Les Lakota garantissant la propriété des Black Hills la terre et les droits de chasse dans le Dakota du Sud, le Wyoming et le Montana aux colons installé. Cependant le Pays de la Powder River devait être désormais fermée à tous les Blancs. Le traité a mis fin à la guerre de Red Cloud. Au printemps de 1868, les commissaires des États-Unis pour la paix ont été envoyés à Fort Laramie. Le traité de Fort Laramie déclaré la Powder River Country "territoire non cédé" à être utilisé comme une réserve pour Cheyenne et Lakota. Le traité a aussi établi le terriroire pour y établir la réserve des Sioux, y compris les Black Hills et couvrant le territoire de la rivière West, à l'ouest de la rivière Missouri dans l'actuel Nebraska, et y compris les parties du Dakota du Sud. Le 29 avril 1868, Spotted Tail et d'autres Brulé ." Le 25  y compris de nombreux dirigeants Lakota Sitting Bull, Man-afraid of his Horses et American Horse ont signé ainsi que les Cheyenne et les Arapaho du Nord. Cependant, Red Cloud a refusé de rencontrer les commissaires de la paix des États-Unis jusqu'à ce que l'armée américaine aie abandonné Fort Phil Kearny et d'autres forts le long de laPowder River Country. En Août 1868, les demandes de Red Cloud ont été acceptées les forts  ont été abandonnés et la garnisons de fort Laramie est partie. Le 6 Novembre 1868, Red Cloud signé le traité de Fort Laramie avec le Père Pierre-Jean De Smet comme témoin.

L'assassinat de Big Mouth

Le frère jumeau de Blue Horse Big Mouth étant l'aîné il est devenu chef principal en 1864 à la mort de Old chief Smoke. Big Mouth s'opposa à Spotted Tail pour le leadership » en critiquant ses négociations avec les posa contre son corps, et a tiré. Big Mouth mourut sur le coup

Murder of chief big mouth 1869
Assassinat de Big Mouth par Spotted Tail

 

Le Capitaine DeWitt C Poole de l'Agence indienne de Whetstone a rapporté le choc et la colère de Blue Horse suite à l'assassiner de Big Mouth. "Blue Horse a commencé une harangue violente dans la langue de Sioux. Il avait un fusil dans une main et un arc bandé et un tas de flèches dans l'autre, et quand il a laissé tomber sa couverture, deux Colts de la marine et un grand couteau à scalper se voyaient dans leurs étuis à sa ceinture. Il était dans une fureur terrible, sautant et bondissant partout  lançant des accusations et des menaces à Spotted Tail. Big Mouth est mort vers l'aube. Quelques heures plus tard, Blue Horse est venu au bureau de l'agent Poole et il a dit qu'il se sentait si triste de la mort de son grand et bon frère qu'il aurait à laver la peinture qu'il avait mis sur son visage pour la fête la veille et commencer le deuil.
Blue Horse était pressé de venger l'assassinat de Big Mouth, mais il a choisi la voie de la non-violence il a déménagé avec sa bande Wágluȟe dans une autre localité.
Red Cloud a également été lésé par l'assassinat de son frère. Néanmoins, Red Cloud a continué à travailler avec Spotted Tail dans les délégations à Washington, DC pour protéger les terres tribales, appliquer traités rompus et préserver Lakota culture.

L'opposition de Blue Horse au Recensement des Oglala en1874

En Novembre 1873, le Dr John J. Saville, directeur de la Red Cloud agency, a ordonné un recensement des  Oglala. La situation alimentaire était désespérée. Blue Horse et Red Cloud se sont opposés au recensement car ils ne veulaient pas que leur infériorité rendu public car cela se traduirait par une perte de rations pour les Oglala. C'est la conclusion qu'en a tiré The Cincinnati Commercial. Les désaccords de Saville avec Blue Horse et Red Cloud ont finalement conduit à une Commission d'enquête sur une prétendue mauvaise gestion à l'Agence Red Cloud elle a  recommandé que Saville démissionne  ce qu'il fit  en 1875.

Bataille de Little Big Horn

Après la bataille de Little Bighorn à la fin de Juin 1876, le gouvernement a pris des mesures punitives, y compris le démantèlement des scouts indiens de l'armée américaine.  Le 31 Août 1876, Blue Horse a été arrêté pendant une courte période par le général Ranald S. Mackenzie afin d'éviter  "les hostiltés"  de se répandre dans son village de Mocassins. Blue Horse a continué à servir d'intermédiaire à Red Cloud après la bataille de Little Big Horn. Après la bataille de Little Big Horn et l'arrestation de Blue Horse, la Wágluȟe c'est divisée en trois bandes. Blue Horse demeure chef d'une bande, la montée en puissancde des jeunes leaders comme American Horse (young) et Three Bears  ont conduit les deux autres. Red Shirt était aussi un leader populaire et a servi comme lieutenant de Three Bears. Ces dirigeants avaient beaucoup en commun. Blue Horse, American Horse, Three Bears et Red Shirt ont tous servi l'armée américaine en qualité de scouts indiens dans le 4ème Régiment de Cavalerie de fort Laramie et ont fait partie  des délégations Lakota à Washington, DC, leurs enfants ont assisté à la première classe Carlisle Indian Industrial School, en Pennsylvanie et ont rejoint le Buffalo Bill 's Wild West. Les scouts indiens de la Wágluȟe à l'Agence de Pine Ridge, Dakota du Sud.

L'oeil de Blue Horse

En 1883 le B.A.I (bureau des affaires indiennes) à publier une lettre de Blue Horse adressée au Président Chester A. Arthur lui demandant un oeil de verre. Voilà le compte rendu d'un journal de sa lettre :
"Blue Horse à écrit respectueusement au Président afin qu'il lui envoie un oeil de verre marron comme son oeil restant. Blue Horse compare les réponses favorables faites aux nombreuses demandes de ses frères blancs".
un autre journal à écrit :
"Comme exemple des avancées réalisées dans la civilisation des Indiens, le ministère plublie une lettre reçue d'un Sioux nommé Blue Horse, demandant aux autorités de l'obliger avec le don d'un oeil de verre Il déclare naïvement qu'en voulant adopter  les coutumes des visages pâles, il a fendu le bois pour sa "squaw"  mais n'étant pas habitué un morceau de bois à sauté lui crevant l'oeil, d'où sa demande,mentionnant par ailleurs qu'il aimerait qu'il soit marron pour correspondre à son oeil restant. "j'espère que le Président et son représantant donnerons leur accord à un enfant de la nature" "je serai appelé Blue Horse à l'oeil de verre.
Blue Horse avec de l'esprit et quand Elgrige Ayer Burbank l'interrogeat sur sa demande au Président, Blue Horse à répondu
"je n'ai pas voulu d'oeil de verre, j'aurai préféré utiliser un bon oeil" Alors qu'il était dans le bureau de l'agent du charpentier celui-ci était en train de faire un cercueil "comme une boite de sardines" Blue Hose dit: "A ma mort je ne veut pas être enterré dans une boite de sardine doublée mais je veux un longue boite pour que je puisse me dégourdir les jambes, si nécessaire"

Wild West Buffalo Bill

Blue Horse fut parmi les premiers Oglala à participer au Wild West show de Bill Cody dans le premier voyage international notamment à Londre le 31 mai 1887. Il embarqua sur le "Etat SS du Nebraska". Sur les 297 passagers 97 étaient des amérindiens. Il y avait aussi des animaux, buffles, chevaux, wapitis, ânes, chevreuils etc. Il participa ainsi au jubilé de la reine Victoria. Blue Horse resta 5 mois en Angleterre.

The Carlisle Indian Industrial School

Cette école avait la même réputaion que Yale ou Princeton ou Cambridge. En 1879 le fils de Blue Horse,  "Baldwin Blue Horse " fut dans le premier groupe d'étudiants Oglala arrivé à la Carliste. En 1888 Blue Horse à emmené son fils à une représentation du Wild West show
son fils ne savait plus parler le Lakota et Blue Horse ne parlait pas anglais on a donc dû appler un interprète pour leur permettre de converser.

Réserves des Sioux

Le Dakota du Nord et du Sud sont entrés dans l'Union en mars 1889. Le 2 novembre de la même année le Congrès a adopte une  loi de partage des réserves Sioux, elle en a créé cinq plus petites. Blue Horse, Red Cloud et d'autres chefs Oglalas se son prononcés contre la loi et on refusé de signer le projet de loi. Red Cloud fit remarqué que les dispositions et conditions du traité de fort Laramie n'avais pas été respectées dont le paiement pour les terres déjà cédées et que tant que cela ne serait pas fait il n'était plus questions que les Sioux abandonnent d'autres terres. Le général George Crook s'en est pris a Red Cloud et a menacé d'engloutir les Indiens comme des poissons, sauf s'ils acceptent de signer. Red Cloud furieux à rassemblé ses congénères de quitter la réserve. Malgré tous les arguments juridiques des chefs Lakotas la réserve fut partagée.

les réseves sont
Standing Rock Dakota du nord et du sud
Lake Traverse Dakota du nord et du sud
Cheyenne River Dakota du sud
Pine Ridge Dakota du sud
RosebudDakota du sud
Crow Creek Dakota du sud
Yankton réservation Dakota du sud
Santee Réservation Dakota du sud

Siouxreservationmap

Wounded Knee (genou blessé)

En 1890, il y avait de graves tensions à Pine Ridge Agence au moment du Massacre de Wounded Knee. Blue Horse était opposé au mouvement de la Ghost Dance et savait que cela apporterait la guerre et plus de souffrances. Pendant la nuit, Pine Ridge Agence était devenu un camp armé et deux canons de douze livres ont été inclus dans l'armement. Un des canons pointés vers le camp amical de Blue Horse, celui-ci allat voir le Dr Valentine McGillycuddy, agent principal de Pine Ridge Agence, il utilisa son influence pour que les canons pointent dans une autre direction. Blue Horse a insisté, "Il n'y a aucun problème dans mon camp. Ce gros canon pourrait  tirer et blesser quelqu'un." Dr McGillycuddy est allé voir le général John R. Brooke lui demandant de modifier la position des armes à feu, mais le général Brooke a écarté la question et le canon est resté où il était.

Amitiés de Blue Horse

En 1890, l'historien Native American Charles Alexander Eastman rencontra pour la première fois Blue Horse à Pine Ridge Agency, dans le Dakota du Sud. Eastman a rapporté Blue Horse était le chef émérite de la bande Wágluȟe. "Il ouvrit doucement la porte et entra sans frapper, à la mode indienne caractéristique. Après un salut Sioux, il a produit rapidement ses lettres de créance, qui se composait de documents bien usés qui lui avaient été donnés par divers officiers supérieurs, le général William Selby Harney au général George Crook, daté de 1854 à 1877. Le vieil homme voulait faire le récit de ses exploits pour passer la soirée. "Eastman enregistré que" Blue Horse avait été, comme il le prétend, un ami de l'homme blanc, car il était l'un des premiers Sioux US Armée scouts indiens, et aussi l'un des premiers à traverser l'océan avec Buffalo Bill ".

En 1898, Blue Horse est devenu ami avec l'artiste noté Elbridge Ayer (EA) Burbank, alors qu'il était en visite à l'Agence de Pine Ridge. Burbank fit le portraits des plus grands leaders amérindiens, y compris Geronimo, Sitting Bull, Red Cloud et chef Joseph. Burbank a peint plus de 1200 portraits d'Amérindiens à partir de 125 tribus. À l'époque, Blue Horse avait quatre-vingts ans et montait chaque jour sur son cheval pour poser pour Burbank, qu'il a appelé "Fils de l'Ombre-Maker." Burbank était aussi un historien il écrivit les souvenirs d' éclaireur de Blue Horse. "Pas un jour ne se passa sans que Blue Horse ne vienne me rendre visite dans mon studio. Il s'asseyait et fumait une coute pipe  et racontait des potins avec les autres Indiens présents; tout le temps qu'il parlait, il s'evantait  avec l'aile d'une dinde. Son visage habituellement était peint en rouge, et il portait tous les vêtements indiens qu'il avait, avec une seule plume sur la tête. C'était un Indien très profond et extrêmement bienveillant. Son but principal dans la vie était d'essayer de rendre les autres heureux autour de lui. "Burbank a enregistré ses histoires.

Sa fille Lizzie

Blue Horse a insisté pour que Burbank peigne quatre portraits de lui. Après que le premier fut terminé, la fille de Blue Horse, "Lizzie Blue Horse" était très malade, Blue Horse demanda à Burbank de venir la voir. Burbank a trouvé la jeune fille mourante couchée sur une pile de couvertures il fit ce qu'il pouvait pour la réconforter et a proposé d'aller chercher médecin le lendemain. Mais le matin Blue Horse effondré  a dit que sa fille était morte pendant la nuit. Dès que le corps fut enterré, Blue Horse a fait démolir sa maison. Blue Horse dit Burbank qu'il pourrait faire descentaines de miles pour visiter  d'autres Indiens et oublier sa peine. Blue Horse a demandé à Burbank de lui prêter sept dollars pour acheter calicot pour l'un des bons amis de sa fille. Burbank lui a dit qu'il était trop pauvre pour acheter un calicot pour d'autres personnes. «Regardez ici, mon ami», a déclaré Blue Horse, "Je veux  donner le calicot  à l'ami de ma fille pour que ma fille soit plus heureuse au ciel. Si vous me prêter l'argent  je vais vous payer en posant pour vous. "Burbank a accepté et lui a remis les sept dollars. Blue Horse dit que son cœur était malade et qu'il voulait aller à Rosebud, à une centaine de miles de là, où il pourrait voir un pays différent et de nouveaux visages qui l'aiderait à oublier autant que possible son chagrin. Blue Horse a souligné la position du soleil à neuf heures du matin. "Dans une lune je reviens," et avec son pouce et l'index Blue Horse fait un cercle pour indiquer le soleil. Blue Horse est revenu exactement comme il l'avait dit, et a posé  pour Burbank. Le vieil homme a pointé son doigt vers Burbank accusateur. "Vous mentez", at-il dit. Burbank lui demanda pourquoi. "Vous avez promis de terminer ma photo quand je suis revenue." Burbank a expliqué qu'il ne pouvait pas attendre, mais que dès qu'il aurait fini le portrait il reprendrait le travail de sa photo. Blue Horse en fut très content, Burbank a peint trois autres portraits de lui.
Alors qu'il mangeait ave Burbank dans un grand hôtel il fut très étonné de voir le gaspillage que les gens faisaient, il dit je pourrai nourrir ma femme et mes enfants et mes guerriers avec tout ce que vous jetez.
Blue Horse était connu pour aider les hommes blancs en détresse, il jura au Grand Esprit "WakanTanka" que sa main brune ne servirait jamais à tuer un homme blanc. Burbank rapporte qu'un commerçant vivant à 25 miles de l'agence lui a raconté qu'une bande de Sioux avaient capturé douze de ces concitoyens et voulaient le brûler. Blue Horse qui vivait à 40 mile de là et ayant entendu parlé de cela, est monté immédiatement sur son cheval et a fait aussi vite qu'il pouvait pour empêcher cela. Ce jour-là il sauva la vie de 12 hommes. Pour le remercier ces hommes lui ont fourni de l'argent et du tabac.
"village Wágluȟe" de Blue Horse est devenu par la suite réputé comme un lieu de refuge pour les voyageurs blancs.

Blue Horse est mort en 1908 à l'âge de 87 ans.
"Si lors de vos voyages vous rencontrez mon Père "Wakan Tanka" s'il vous plait demandez-lui de se souvenir de Blue Horse"

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 09/01/2016